Martiniquais abattu en Haute-Vienne : une personne placée en détention pour "meurtre en récidive"

faits divers
Tribunal Limoges
Le palais de justice de Limoges ©GUY Christian / hemis.fr / Hemis

Un homme de 36 ans a été mis en examen par le Procureur de la République de Limoges dimanche. Après deux jours de garde à vue, il a avoué être l'auteur des coups de feu qui ont tués un Martiniquais de 29 ans à Panazol en Haute-Vienne, la nuit de la Saint-Sylvestre.

Selon le Procureur de la République de Limoges, il a été mis en examen au motif de meurtre en récidive, précise France Bleu Limoges dans un article"Ce n'est pas quelqu'un qui avait déjà du sang sur les mains" avant cette nuit de la Saint-Sylvestre, explique Baptiste Porcher, le Procureur de la République de Limoges. Il est en revanche connu très défavorablement des services de justice. Il a été condamné à de lourdes peines dans le passé pour trafic de stupéfiants. Ce qui explique cette qualification juridique : "meurtre en récidive". 

Placé en détention

La piste privilégiée par la justice est celle d'une soirée qui a mal tournée. Un réveillon passé entre amis dans cette maison allée Thèrese Menot de Panazol et qui s'est révélée dramatique. Depuis ses aveux, l'homme âgé de 36 ans a été placé en détention provisoire en attente de son jugement. 

La police judiciaire avait  placé en garde à vue, vendredi, trois des participants de cette soirée de réveillon qui s'était mal terminée. Les deux autres personnes ont, elles, été relâchées et ne seront pas poursuivies. 

La victime, Ludovic Bordes, résidait à Limoges mais était originaire de Sainte-Luce en Martinique. Il avait prévu de revenir dans son île natale début décembre 2020 après 8 années loin des siens. Mais la crise sanitaire l'avait contraint à remettre son voyage à plus tard, a expliqué sa famille, effondrée, à Martinique la 1ère

Les Outre-mer en continu
Accéder au live