Martinique : des forces de l'ordre et pompiers cibles de tirs d'armes à feu

coronavirus
Tensions / grève / violence
Défilé du 22 novembre 2021 à Fort-de-France, voitures incendiées à Sainte-Thérèse, impactes de balles réelles sur un véhicule de police nationale et blocage des entrées de la zone commerciale de la Lézarde du Lamentin par des camions, mardi 23 novembre à l'aube. ©Martinique 1ère / Fabrice Defrémont / RS
La mobilisation est plus forte ce mardi 23 novembre 2021 au deuxième jour de la grève générale lancée par une vingtaine de syndicats. Dans la nuit de lundi à mardi des forces de l'ordre et des pompiers ont été pris pour cible.

Des forces de l'ordre et des pompiers ont été à plusieurs reprises pris pour cibles par des tirs d'arme à feu dans la nuit de lundi à mardi à Fort-de-France sans faire de blessés, a indiqué à l'AFP, la Sécurité publique.

Alors que les violences se poursuivent dans la Guadeloupe voisine en proie à une contestation sociale liée à l'obligation vaccinale contre le Covid-19, d'importants barrages bloquaient mardi, comme la veille, les principaux axes routiers de Martinique, après l'appel d'une intersyndicale à la grève générale.