Mayotte : 5 migrants décédés dans un naufrage samedi, le pilote condamné

france
Immigration , Kwassa
©Mayotte la 1ere
Le pilote d'une embarcation de fortune transportant des migrants vers Mayotte, dont le naufrage a fait cinq morts samedi, a été condamné à trois ans de prison ferme lundi en comparution immédiate, a-t-on appris de source judiciaire.

Le 11 décembre 2021, cinq passagers d'un kwassa, le nom de ces embarcations, ont péri en mer au sud de l'Ile. Le pilote de cette embarcation, jugé en comparution immédiate lundi, "a été condamné à la peine de 3 ans d'emprisonnement ferme et 5 ans d'interdiction du territoire national", et a été incarcéré, a indiqué le procureur de la République de Mamoudzou dans un communiqué. 

Quinze mois d'emprisonnement

Le jeune homme, né en 1991, était poursuivi pour "Homicide involontaire et aide à l'entrée et au séjour de personnes en situation irrégulières, avec mise en danger de la vie d'autrui. Il ressortait de l'audience que l'embarcation, qui transportait 21 passagers, était dépourvue du moindre gilet de sauvetage", a ajouté le procureur. Un autre pilote de kwassa, interpellé lundi matin, "a été condamné pour aide au séjour irrégulier avec mise en danger de la vie d'autrui", à la peine de "15 mois d'emprisonnement et a été incarcéré" également.

À Mayotte, où près de la moitié de la population est de nationalité étrangère, les drames de l'immigration clandestine sont fréquents. Le dernier en date avait eu lieu en mai 2021, trois personnes avaient perdu la vie. En septembre 2020, dix personnes étaient mortes dans le naufrage d'un kwassa-kwassa.