publicité

Mayotte : un "accord de principe" trouvé entre les manifestants et Annick Girardin

Après de longues heures de négociations à la préfecture de Mayotte, un "accord de principe" a été trouvé. "On a des avancées réelles, le plan de lutte contre l'insécurité est acté", a déclaré une porte-parole du mouvement. L'intersyndicale proposera ce mercredi la levée des barrages.

© MOM
© MOM
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
L'un des représentants du mouvement social qui secoue Mayotte depuis près de quatre semaines a annoncé après de cinq heures de négociations avec la ministre des Outre-mer Annick Girardin, qu'une levée des barrages routiers sera proposée mercredi à la population, lors d'un rassemblement place de la République, à Mamoudzou.

Suspension d'un mois

"La grève n'est pas terminée, mais on suspend le mouvement pendant un mois pour vérifier que les paroles que nous a donné l'Etat ici sont des paroles viables". Il explique que des mesures ont été annoncées par la ministre des Outre-mer concernant la sécurisation des écoles et du territoire. L'Etat s'est également engagé sur "Le démantèlement des bandes à Mayotte", selon ce porte-parole du collectif. 

Regardez ses explications de Fatihou Ibrahim, du Collectif des citoyens, dans un Facebook live de Mayotte la1ère :

Annick Girardin se félicite de l'accord

A la sortie de la réunion en préfecture, la ministre des Outre-mer a également dit sa satisfaction d'avoir trouvé un accord. 

"Sur ce territoire, l'Etat se renforcera, l'Etat jouera tout son rôle (...) sur l'ensemble des questions qui m'ont été posées", a déclaré la ministre dans la soirée, avant de reprendre l'avion pour Paris. "J'ai pris l'engagement que l'ensemble des forces arrivées sur ce territoire (...) seront aux côtés des citoyens pour garantir la sécurité de tous." La ministre a précisé qu'il n'y a pas de protocole d'accord signé, "tout est basé sur la confiance".  

"Je souhaite que le retour au calme se fasse le plus vite possible car nous avons devant nous un mois pour travailler", a expliqué la ministre des Outre-mer.  

Le communiqué de presse du ministère

Il précise les termes de l'accord trouvé :
© DR
© DR


Incidents en Grande Terre

Alors que les négociations se déroulaient à la préfecture, sur la Grande Terre, de nouveaux incidents se déroulaient dans la soirée, à M'tsapéré, notamment des bagarres entre bandes rivales. A Mandzarisoa, les pompiers ont été caillassés et menacés par des individus armés de barres de fer et des Chombos. Les policiers en sous-effectifs ont fait face à une quarantaine d'individus armés de harpon, de cocktail molotov et autres types de projectiles. Des véhicules ont été incendiés dans le quartier. Deux policiers ont été blessés. 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play