publicité

Mayotte : les tables et les chaises promises par François Hollande en avril 2016 sont arrivés à l'école primaire de Koungou

Le courrier d'un écolier de Koungou, à Mayotte, qui se plaignait du manque de matériel scolaire avait fait le buzz en avril 2016. Bonne nouvelle, en cette rentrée : le matériel flambant neuf est arrivé. Mais l'arbre ne doit pas masquer la forêt.

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le
Alors que la rentrée des classes vient d'avoir lieu à Mayotte, le courrier écrit par les enfants de l'école primaire Majicavo Lamir de Koungou sur une feuille de classe fera certainement plaisir à François Hollande et à son cabinet : 

Monsieur le président de la République et monsieur le maire de Koungou, nous vous remercions pour les 20 tables et les chaises. Nous allons pouvoir mieux étudier."









Suivent les signatures de Robin et de ses copains de classe qui expliquent le métier qu'ils ont envie d'exercer plus tard. Ingénieur, sage-femme, docteur, gendarme, "ingénieur en voitures volantes"...
© DR
© DR

Le grand frère de Robin a posté sur Twitter quelques photos de la salle de classe avec le nouveau matériel et le courrier adressé au chef de l'Etat. 

 


Rappel de l'histoire

L'histoire débute en février 2016, lorsque Robin, élève de CE1 à Koungou prend la plume pour écrire à François Hollande afin de lui expliquer la situation : le manque de tables et de chaises dans la classe oblige les enfants à étudier dans des conditions difficiles : 

Dans ma classe de CE1, nous sommes 31 élèves, mais il n'y a que 20 places assises... Je suis à la même table que Naquid et Ismaël. Hachmia, elle, travaille sur le bureau de la maîtresse. Monsieur le Président, vous êtes la seule personne qui peut nous aider". 











 

Posté sur les réseaux sociaux, le courrier d'écolier fait le buzz. Il est repéré par un conseiller de l'Elysée qui s'emploie à régler la situation. En avril 2016, deux mois après le courrier, une partie du matériel qui fait défaut arrive à Koungou : des chaises, mais pas de tables. L'Elysée médiatise via Twitter la livraison des chaises, mais la mairie de Koungou précise alors que c'est elle qui a financé l'achat du mobilier. 

Une belle histoire ? oui, mais... 

En cette rentrée 2016, les élèves de l'école élémentaire Majicavo Lamir de Koungou vont donc pouvoir suivre leur scolarité dans de bonnes conditions,  similaires aux élèves de l'hexagone.
La salle de classe de l'école primaire Majicavo Lamir de Koungou avec son nouveau matériel © DR
© DR La salle de classe de l'école primaire Majicavo Lamir de Koungou avec son nouveau matériel

Mais cette "belle histoire" ne doit pas masquer la réalité du système éducatif à Mayotte. En raison de la situation démographique et du manque de moyens, les écoles du cinquième département d'Outre-mer ne peuvent accueillir les élèves dans de bonnes conditions. Certains ne sont pas scolarisés. D'autres suivent un système de "rotation" pour pallier le manque de locaux : dans une même salle de classe, deux groupes d'élèves se succèdent dans la journée. Un groupe suit les cours le matin, l'autre groupe l'après-midi.

Un illettrisme record

Cela entraine évidemment d'importants retards. Mayotte est le département français qui connait le plus fort taux d'illettrisme :  50,9% de la population de Mayotte souffre d'illettrisme, contre 3,6% dans l'hexagone. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play