publicité

Migrants sri-lankais à La Réunion : des discussions ouvertes entre les gouvernements français et sri-lankais

Répondant à une question du sénateur de La Réunion Jean-Louis Lagourgue, le Secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Laurent Nunez, a expliqué que des discussions sont ouvertes avec les autorités du Sri-Lanka pour juguler l'arrivée de migrants de ce pays à La Réunion. 

© Mélodie' Nourry
© Mélodie' Nourry
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le
En l'espace de dix mois, ce sont quatre bateaux venus du Sri-Lanka qui ont accosté à La Réunion, distante de 4.200 kilomètres, pour acheminer des migrants venus demander l'asile. Au total, 80 migrants sri-lankais sont arrivés dans l'île française. Certains ont été reconduits dans leur pays d'origine. Au Sénat, ce jeudi 17 janvier 2019, le sénateur de La Réunion Jean-Louis Lagourgue a interpellé le gouvernement sur ce dossier : "Au delà du drame humain, l'ouverture de cette nouvelle voie migratoire vers La réunion suscite de vives inquiétudes de la population."
 

La réponse de Nunez

Laurent Nunez, Secretaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, a expliqué que depuis le mois de mars 2018, la surveillance des côtes réunionnaises a été renforcée. En parallèle, des contacts ont été pris avec les autorités du Sri-Lanka pour les inciter a anticiper les départs. Selon lui, "ce sont plusieurs navires qui ont été empêchés de quitter le Sri-Lanka pour se rendre à La Réunion. C'est quelque chose de positif".  Les discussions avec le Sri-Lanka se poursuivent. "Nous allons avoir une réunion le 25 janvier avec les autorités du Sri-Lanka à la direction générale des étrangers en France pour aborder cette thématique". "Notre ambition est d'être protecteur mais en même temps très ferme pour éviter que ne se reconstitue une filière d'immigration clandestine". 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play