Missié Kako : "Les histoires de femmes parlent au plus grand nombre"

sorties de la semaine
missié kako
Avec son copain Tronixx, l'artiste martiniquais Missié kako chante Madanm Ou. Les deux artistes remettent au goût du jour le rythme kompa. C'est réussi.

Madanm Ou de Missié Kako & Tronixx, un morceau qui cartonne en ce moment. Voici une enième chanson avec pour thème des histoires de femmes, comme on en entend presqu’au kilomètre sur la bande FM aux Antilles, comme dans l'Hexagone. On pourrait croire à la facilité. Il y a sans doute un peu de cela, mais l’explication est plus complexe. "L’histoire que je vais raconter dépend de l’instrumentation que l’on me propose" détaille Missié Kako. "Quand c’est doux et mielleux, l’histoire portera sur l’amour ou les femmes." En fait, sous la pression des maisons de disques et des professionnels, les artistes savent que pour plaire au plus grand nombre, mieux vaut une mélodie douce, légère. "Du coup, les paroles seront axées sur les femmes ou l’amour !" Comme ce titre Madanm Ou où les deux artistes expliquent que si tu t’occupes de ma femme, moi je m’occuperais aussi de la tienne. "On dépeint notre quotidien, nos relations avec les femmes. C’est notre véçu."

Missié Kako a abordé d’autres thèmes comme la chlordécone, le chômage, la nécessité de quitter son île pour trouver du travail. Mais ça n’a pas aussi bien fonctionné. "Quand c’est trop clivant, c’est dur de promouvoir le titre en  radio." Autre raison probable du succès de ce titre : le choix du kompa. "On fait du dance-hall, mais on adore le kompa. Et là, on a trouvé un compositeur qui nous a fait cette instru." Pari gagnant.