Coupe du monde 2018 : Raphaël Varane taille patron

football
Raphael Varane
©Paul ELLIS / AFP
A 25 ans, le défenseur martiniquais a franchi un nouveau cap en équipe de France. Le vice-capitaine des Bleus s’est imposé durant ce mondial comme le leader de cette jeune et talentueuse sélection aussi bien sur le terrain que dans le vestiaire.
 
Infranchissable en demie face à l’armada offensive belge (1-0), buteur de la tête en quart de finale contre l’Uruguay pour montrer la voie à ses coéquipiers (2-0), Raphaël s’est imposé depuis le début de ce mondial comme le taulier des Bleus. Le vice-capitaine a pris une nouvelle dimension et confirme lors de ce mondial tous les espoirs placés en lui. Une mue saluée par ses coéquipiers et le staff de l’équipe de France.
 

"Raphaël, oui on peut dire qu’il a évolué, il a pris de l’envergure dans le vestiaire et sur le terrain. On le sent taille patron. Il s’extériorise beaucoup plus, ça nous aide énormément," confie l’international Blaise Matuidi.


"Il a ça dans le sang, il l'a toujours été, assure Paul Pogba, son coéquipier en sélection depuis les U19 (moins de 19 ans). On dirait qu'il est dans le foot depuis vingt ans."
 

 Un talent précoce


Il faut dire que Raphaël Varane est du genre précoce. En 2011, lorsqu’il rejoint le Real Madrid, il n’a que 18 ans. Au fil des années, il s'impose comme un titulaire indiscutable au sein du club madrilène. Après des saisons galères à cause des blessures, le défenseur martiniquais a trouvé son rythme de croisière. Il  est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs défenseurs centraux au monde.

"Je dois donner de la tranquillité, de la sérénité à des joueurs qui ont moins d'expérience internationale. C'est important qu'ils puissent compter sur moi quand ils me regardent ", concède Raphaël Varane.


Une année en or


Une expérience qu’il a acquise avec son club le Real Madrid avec qui il a remporté quatre Ligue des champions, trois coupes du monde des clubs, trois supercoupes d'Europe, deux Liga et une Coupe du roi. A 25 ans, le vice-capitaine des Bleus a déjà un impressionnant palmarès qu’il souhaite désormais étoffer en sélection.
 

Vainqueur de la Ligue des champions en mai dernier et finaliste du mondial dimanche à Moscou face à la Croatie, Raphael Varane réalise une saison extraordinaire, la meilleure de sa jeune carrière. De quoi en faire un favori pour le ballon d’or. Mais avant il devra gagner son duel ce dimanche en finale face au Croate Luka Modric, autre prétendant au titre de meilleur footballeur de l’année.

L’italien Fabien Cannavaro est le dernier défenseur à avoir remporté le Ballon d’or après le sacre mondial de la Squadra Azzurra en 2006.