publicité

Mondial 2019 : Valérie Gauvin, la buteuse de choc réunionnaise [Portrait]

C’est une pièce maîtresse de l’équipe de France de football. Valérie Gauvin, 22 ans, connue pour son efficacité face aux buts, a été contaminée par le virus football dès l’âge de 7 ans sans pour autant négliger ses études.  
 

  • Par Cécile Baquey
  • Publié le , mis à jour le
A Clairefontaine, le camp de base des bleues, Valérie Gauvin semble très à l’aise. L’attaquante réunionnaise apprécie les entraînements menés par Corinne Diacre, connue pour son exigence. Elle apprécie aussi les moments de détente quand les jeunes joueuses de football viennent à la rencontre de leurs idoles.

"C’est toujours un plaisir d’être un exemple pour les petites filles. Elles crient nos noms. On leur fait des dédicaces, on pose pour des photos. Ça crée une émotion", confie Valérie Gauvin à Massiré Coréa de France Ô.


#Coupe du monde

A l’approche de la Coupe du monde de football, Valérie Gauvin savoure chaque instant. Certes, la pression monte mais la Réunionnaise aime les défis. Le Mondial du 7 juin au 7 juillet, en France, est une occasion en or pour montrer qu’en football, les filles n’ont plus rien à prouver.
 

"On peut jouer comme les garçons, il n’y a pas de différence. Au niveau de la qualité de jeu, c’est pareil. On a nos qualités physiques. Le féminin c’est top !", s’enthousiasme Valérie Gauvin qui avoue une grande admiration pour la joueuse américaine Abby Wambach.

Pour la Réunionnaise, l’objectif est clair : "soulever la coupe le 7 juillet, et à titre personnel, de marquer le plus de buts ".
 

#La "Pistolera"

Native de Sainte-Clothilde à La Réunion, Valérie Gauvin a découvert le football à l’âge de 7 ans. "Je jouais toujours avec les garcons à l’école. Un ami m’a demandé de venir en club jouer avec lui. C’était un mercredi, je m’en souviendrai pour toujours", raconte-t-elle.
 
Valérie Gauvin

La jeune femme s’est envolée très vite pour l’Hexagone où elle s’est formée dans le club de Toulouse tout en poursuivant ses études. Elle a validé une licence professionnelle en gestion et développement des organisations des services sportifs et de loisirs. 

Aujourd’hui, Valérie Gauvin évolue au Montpellier HSC où on l’a surnommé "La Pistolera" pour sa capacité à tirer plus vite que son ombre. Lors d’un match amical des Bleues face au Nigeria le 6 avril 2018, elle a frappé les esprits avec son triplé. Le troisième match de la France en Coupe de monde l’opposera une nouvelle fois au Nigéria le 17 juin à Rennes à 21h (heure de Paris). On peut espérer qu’elle frappera à nouveau.

 

#Famille

La jeune femme se sent prête et soutenue dans le cadre de cette coupe du monde. A La Réunion, les médias locaux suivent de près son parcours. "C’est bien d’avoir les Réunionnais derrière moi", avoue-t-elle. Sa mère et sa sœur viendront la soutenir pour les deux premiers matches ainsi que des amis de La Réunion.

Valèrie Gauvin


Avant de fouler le sol du Parc des Princes ce vendredi 7 juin à 21h (heure de Paris), Valérie Gauvin confie à France Ô qu’elle pensera à sa mère. "Elle m’a toujours soutenu quand j’étais petite et elle a fait d’énormes efforts au niveau financier pour me permettre d’intégrer le club de Toulouse. Ma mère, elle sera très fière de me voir".

#Equipe de France

L’attaquante a déjà sa petite idée sur les équipes que va rencontrer la France en matches de poule. "La Corée du sud ce sont des filles qui sont stratégiques et compactes. C’est ça leur qualité première. Pour la Norvége ce sera un peu plus physique. Les pays du nord ça joue au ballon. Le Nigéria, c’est une équipe qui sera aussi physique. Il faudra les faire courir et être efficace devant les buts, explique Valérie Gauvin.  

L’équipe de France féminine possède "un bon état d’esprit", selon Valérie Gauvin qui avoue "une grande fierté de pouvoir faire partie de la liste et de jouer cette compétition".
 
Equipe de France de football féminin © FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP Equipe de France de football féminin

Titulaire incontestable du poste d’attaquante en équipe de France, Valérie Gauvin sait que la concurrence est rude au sein des bleues. "J’ai toujours eu à cœur de donner le meilleur de moi-même, c’est à moi de travailler encore et de m’améliorer pour  conserver cette place", déclare-t-elle sans fausse modestie.
 
Valérie Gauvin en 4 points
  • Âge : 22 ans
  • Taille : 1,73 m.
  • Poste : attaquante.
  • Club : Montpellier HSC.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play