Mondiaux de judo : neuvième sacre pour Teddy Riner, le roi incontesté des tatamis

judo
Teddy Riner
Teddy Riner aux mondiaux de judo de Budapest ©ATTILA KISBENEDEK / AFP
Et de neuf ! Teddy Riner sacré champion du monde pour la neuvième fois. Un record absolu ! Le judoka guadeloupéen n'avait pourtant pas remis les pieds sur un tatami en compétition depuis son sacre olympique à Rio en août 2016. A 28 ans, Teddy Riner reste le champion incontesté du judo mondial.
Au cours de cette journée à Budapest, Teddy Riner aura encore montré à quel point il reste un champion aux nerfs extrêmement solides. La matinée a commencé en douceur. Face à l’Egyptien Elnagar, il a un peu hésité, mais s’est rapidement repris pour lui infliger une défaite sans appel. Le judoka guadeloupéen a ensuite combattu face au mongol Duurenbayar Ulziibayar, champion du monde juniors 2014, puis l'Equatorien Freddy Fuiguero dont il n’a fait qu’une bouchée.


Quatre ippons en quatre combats

En quarts de finale, le judoka guadeloupéen a infligé un ippon - son quatrième de la journée en autant de combats - au Brésilien Rafael Silva, double médaillé de bronze olympique (2012 et 2016), en l'immobilisant au sol après l'avoir fait tomber.


Un Géorgien prometteur

Pour se donner une chance de s'offrir cette neuvième médaille d'or planétaire (la huitième en poids lourds), Riner a dû batailler jusqu'au "golden score" pour se défaire sur waza-ari du prometteur Géorgien Guram Tushishvili (22 ans), champion d'Europe 2017 (en son absence). Non sans se faire une frayeur quand Tushishvili l'a fait tomber sur un coude la prolongation à peine commencée.

Une victoire historique

Face au Brésilien David Moura, Teddy Riner l'a emporté vaillamment. Le judoka guadeloupéen confirme encore une fois, une neuvième fois sa suprématie sur le judo international. Avant samedi, Teddy Riner n'était plus monté sur un tatami en compétition depuis le 12 août 2016, jour de son deuxième sacre olympique, à Rio.

Teddy Riner éternel ?

Sa victoire a été immédiatement saluée sur les réseaux sociaux. Dans un tweet, la ministre des sports Laura Flessel qualifie le sportif d'"éternel".