Mouvements sociaux en Guyane : la ministre des Outre-mer demande la levée des blocages et prévoit des réunions de travail mardi prochain

politique
Ericka Bareigts
Ericka Bareigts, ministre des Outre-mer. ©Julien Mattia / NurPhoto
Actuellement en visite à La Réunion, la ministre des Outre-mer, Ericka Bareigts a réagi dans un communiqué aux mouvements sociaux qui touchent la Guyane. Ce jeudi 23 mars, elle demande la levée des blocages et annonce des réunions de travail à Paris à partir de mardi prochain.
Trois jours après le début des blocages en Guyane, et alors que l'accès au Centre Spatial est bloqué, la ministre des Outre-mer Ericka Bareigts réagit depuis La Réunion où elle est actuellement en visite. Dans un communiqué publié ce jeudi 23 mars, la ministre des outre-mer annonce que des réunions se tiendront à partir de la semaine prochaine à Paris sur la situation en Guyane.

Ericka Bareigts parle d'une "démarche visant à la fois, à traiter sans délai les problèmes immédiats, à finaliser le contenu du Pacte pour l'Avenir de la Guyane mais aussi à lancer en urgence les travaux d'élaboration pour la Guyane d'un plan de convergence prévu par la loi de programmation relative à l'Egalité Réelle Outre-mer".

Des réunions à Paris à partir du 28 mars

Pour se faire, la ministre prévoit plusieurs réunions préparatoires à Paris, mais pas avant le mardi 28 mars. Ces rencontres se tiendront en présence des représentants des parties qui ont exprimé leurs revendications, les élus guyanais et les ministères concernés. Le communiqué précise qu'elles s'articuleront autour de trois thèmes : l'économie, la santé et la sécurité.

La levée des blocages

Ericka Bareigts parle "d'une réponse concrète et immédiate à la crise que traverse la Guyane" et "appelle les responsables des différents mouvements et organisation à se saisir de cette opportunité". Elle demande également la levée des blocages qui "permettrait que ces discussions se déroulent dans un climat apaisé et constructif". 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live