Municipales : en Outre-mer, 89 conseils municipaux élus au premier tour installés "au plus tard le 28 mai"

élections
Municipales 2020 vote du 15 mars à Montsinéry
Le gel à l'entrée de la mairie de Montsinéry-Tonnégrande ©Myriam Maëva Ponet
Le gouvernement a donné son accord pour installer les conseils municipaux élus au premier tour des élections le 18 mai 2020. En Outre-mer, de nombreuses communes sont concernées, mais dans certains territoires, les municipales ne s’organisent pas de la même manière.
Le 15 mars, quelques 30 000 communes françaises ont élu leurs conseils municipaux au premier tour des élections. Cependant, la crise sanitaire liée à l’épidémie de coronavirus a bouleversé le calendrier et les nouveaux conseils municipaux n’ont pas pu entrer en fonction. Le 12 mai, Edouard Philippe a déclaré qu’un décret sera publié le 15 mai afin de mettre en place les assemblées délibérantes des communes et intercommunalités le 18 mai, date à laquelle les conseillers municipaux et communautaires entreront en fonction.

Sur les 212 communes en Outre-mer, 89 ont élu leurs conseils municipaux au premier tour.
 

En revanche, rien n’est encore confirmé quant à la tenue du second tour des élections municipales. Il devait avoir lieu le 22 mars, mais les conditions sanitaires ont poussé le gouvernement à le reporter. La loi du 23 mars 2020 d’urgence pour faire face à l’épidémie avait prévu de mettre en place le second tour en juin pour les 4 922 communes (dont les 123 en Outre-mer) n’ayant pas élu leur maire au premier tour. Plus le temps passait, plus cette date semblait incertaine.

Début mai, Franceinfo apprend qu’un projet de loi prévoit de réorganiser les élections le 27 septembre et le 4 octobre dans ces communes. En effet, le délai entre le premier et le second tour étant trop long, il faudrait repartir de zéro dans ces communes. Pour l’instant, rien n’a été acté.
  

Quelques différences dans le Pacifique 

Le 21 mars, le Premier ministre a indiqué que le second tour des municipales pourrait se tenirà un moment différent” de celui de l’Hexagone dans les collectivités d’Outre-mer du Pacifique.

Je pense également aux collectivités du Pacifique, à la Nouvelle-Calédonie et à la Polynésie Française, pour lesquelles nous proposons un régime spécifique concernant les élections: le second tour pourra se tenir à un moment différent de celui dans les autres territoires pour tenir compte de la situation sanitaire de ces territoires.
- Edouard Philippe


En Polynésie, le président Edouard Fritch a retenu la date du 21 juin pour tenir ce scrutin. Rien n’a encore été précisé en Nouvelle-Calédonie. Les onze conseils municipaux élus au premier tour devaient être installé les 20 et 21 mars, mais cela a été annulé au dernier moment. 
À Wallis et Futuna, il n’y a jamais eu d’élection, pour la simple raison qu’il n’y a pas de communes. Le territoire est divisé en trois circonscriptions, les trois royaumes coutumiers : Uvea sur l’île de Wallis ; Alo et Sigave sur l’île de Futuna.