Nickel et transition énergétique - Le géant américain Tesla arrive en Nouvelle-Calédonie

nickel
Tesla
Devant le siège de Tesla à Palo Alto en Californie du Nord ©Adrian Dennis AFP

Elon Musk, le PDG de Tesla, présenté comme l’homme le plus riche du monde par l’agence Bloomberg, a donné son accord. Tesla va participer à la relance industrielle de l’Usine du Sud. Américains et Calédoniens ont conclu un accord.

La direction de la marque américaine et celle de l’Usine du Sud, qui produit un composant rare de nickel, mais aussi du cobalt, ont signé un mémorandum d’entente (MoU). "La lettre d’intention contient un accord commercial entre les deux parties", a confirmé une source politique calédonienne à la 1ère. Le gouvernement français soutient l’initiative qui doit permettre de développer le potentiel du grand complexe industriel entré en production en 2010. 

Du nickel calédonien dans les batteries des voitures électriques de Tesla. Un peu du rêve américain deviendrait réalité. La Présidente de la Province Sud Sonia Backès a participé à l'accord.

Tesla
Une voiture électrique sur une chaîne de production de Tesla au Pays-Bas ©AFP

Convergence. Les dernières discussions étaient encore en cours jeudi matin à Nouméa, avec la direction de Tesla en Californie. Puis, tout s'est accéléré pour aboutir à un accord ferme en fin de matinée. La présence du géant américain est accueilli favorablement par la grande majorité des responsables politiques du Territoire.

Tesla a présenté le rôle de conseiller technique qu'il pouvait jouer dans le développement et l'amélioration du procédé industriel (de l'Usine du Sud), dans le cadre d'un accord d'approvisionnement de long terme de sa chaîne de production. Son engagement mettra la priorité sur le développement durable, qui est au coeur de sa mission d'entreprise.

Responsable politique calédonien, sous couvert d'anonymat

.

L’accord avec Tesla permettra à l’usine du Sud d'assurer la montée en puissance sans précédent de sa production, et d’avoir des créations d'emplois liés au secteur des batteries, et au constructeur californien de bénéficier de priorités d'approvisionnement en nickel "électrique". 

Tesla explorera également les opportunités de génération et de stockage d'énergies renouvelables

Responsable politique calédonien, sous couvert d'anonymat

 

Tesla. La Nouvelle-Calédonie, cinquième producteur mondial de nickel, un métal essentiel aux batteries de voitures électriques s’accorde avec Tesla. Le nouveau projet de l’usine du Sud est boosté. Le site industriel est adossé à l’énorme gisement de nickel et de cobalt de Goro, et à un port industriel facilitant les exportations.

L’information est parvenue à la Bourse des métaux de Londres. "Effectivement, la participation (involvement) de Tesla dans Goro circule depuis plusieurs jours dans les milieux financiers de la City", a commenté Jim Lennon, analyste expert du nickel et conseiller en investissement du géant bancaire australien Macquarie.

En ce mois de mars, les planètes s’alignent favorablement dans le ciel calédonien. L’aventure de Tesla avec la Nouvelle-Calédonie permettra d’écrire une nouvelle page, celle du futur industriel et écologique du Territoire. La longue histoire du nickel et de son berceau mondial se poursuivent.

Politique. Le géant technologique américain ne figure pas, et c’est normal, "dans l’accord politique concernant l’Usine du Sud qui s’inscrit dans une trajectoire globale de développement durable de l’exploitation minière intégrant le triptyque écologique, économique et social" comme l'indique le texte de l’accord politique pour l'Usine du Sud. Mais ces valeurs sont bien celles que porte Elon Musk, le PDG de l’entreprise américaine. Tesla est spécialisée dans les véhicules électriques et autonomes, également présente sur le marché des batteries et de l’énergie solaire.

Tesla, c’est la marque de l’avenir et de la lutte contre le réchauffement de la planète. A la notoriété de l’entreprise viendrait s’ajouter naturellement le capital de sympathie dont bénéficient les Etats-Unis en Nouvelle-Calédonie.

Amorce. Des dirigeants de Tesla et de l’Usine du Sud s’étaient rencontrés en mars 2019, au siège du constructeur américain dans la banlieue de San Francisco. A l'époque déjà,Tesla s’était montré très intéressé par le nouveau produit de l’Usine du Sud, un nickel intermédiaire (NHC) de qualité batterie, élaboré par les chimistes calédoniens. Un intérêt d’autant plus fort que Tesla craint de manquer de nickel, dans un domaine où la compétition avec ses concurrents mondiaux est particulièrement forte.

La 1 ère a appris que le nickel calédonien de l'Usine du Sud approvisionnerait aussi le secteur automobile européen de la transition énergétique et des batteries électriques. La "Gigafactory de Berlin" est une usine de taille impressionnante que Tesla construit dans la banlieue de la capitale allemande. 

Tesla
Le chantier de la future usine géante de Tesla à Berlin, en Poméranie allemande. ©Patrick Pleul AFP

Virage. L’ascension fulgurante de l'action Tesla en Bourse a montré que 2020 est véritablement l'année où le secteur automobile en général, et plus particulièrement américain, a pris le virage de l'électrique. Elon Musk, a souligné qu’il lui fallait beaucoup de nickel éthique, produit dans de bonnes conditions environnementales et sociétales, pour les batteries de ses voitures électriques. 

Position. L’Usine du Sud relancée, sa production est assurée d'être commercialisée. Le site industriel calédonien devrait prendre une position de leader dans le segment du nickel de qualité batterie, avec une production éthique et responsable. Un "nickel vert" compatible avec les valeurs environnementales portées par la Nouvelle-Calédonie, l'Union européenne et la France.

Tesla
Elon Musk, le PDG de Tesla, a donné son feu vert à un investissement en Nouvelle-Calédonie ©AFP

Transition.Tesla est bien plus qu’un constructeur automobile. C’est aussi un spécialiste de la chimie des batteries, du numérique et de l’intelligence artificielle. Son ascension s'est produite au moment où les fonds d’investissement dans la transition énergétique ont intensifié la pression sur les entreprises pour lutter contre le changement climatique. Le moteur thermique, créé il y a plus de 100 ans, vit ses dernières années et devrait disparaître au cours de la prochaine décennie.

Ethique. Le nickel de l’Usine du Sud est disponible pour contribuer à cette mutation inéluctable. Comme l'a déclaré le Président de la Bourse des métaux de Londres (LME) Matthew Chamberlain à la 1ère, "le nickel éthique de la Nouvelle-Calédonie est essentiel à la transition énergétique". Une opinion partagée par le PDG de Tesla. Elon Musk va apporter un peu du rêve américain au nickel calédonien. Good news...

Usine du Sud (nickel et cobalt) Vale Nouvelle-Calédonie
Usine du Sud (nickel et cobalt) Vale Nouvelle-Calédonie