Pluies, orages et inondations, un disparu en mer, opposition à la réforme du Ruamm et soutien à Valérie Pécresse : l'actu à la 1 du jeudi 6 janvier 2022

actu en bref
61d61287c0a48_actu-a-la-1-06-01.jpg
L'actualité à la 1 du jeudi 6 janvier 2022, en Nouvelle-Calédonie. ©DR, Google maps, Natacha Lassauce-Cognard et Carine Schmitt/Hans Lucas/AFP
L'essentiel de l'actualité de ce jeudi 6 janvier, avec les pluies diluviennes qui se poursuivent, sur la Grande Terre, un homme de 52 disparu en mer, mercredi, à Maré, la Fédération des fonctionnaires opposé à la hausse de cotisations Ruamm et un comité de soutien à Valérie Pécresse.

Quinze communes en vigilance orange fortes pluies et inondations

La pluie est de retour sur toute la Nouvelle-Calédonie. La Grande Terre est placée en vigilance orange. Les communes au sud d’une ligne Bourail - Houaïlou sont concernées. La plus grande prudence est de mise. La RT1 est notamment coupée à Bourail à cause d’un risque d’éboulement au niveau de l’hôtel de la Nera.

Un homme disparu en mer, mercredi matin, à Maré

D'importants moyens ont été déployés à Pénélo, à Maré pour retrouver un homme de 52 ans qui est disparu en mer, mercredi 5 janvier. Les recherches ont dû être suspendues. "Compte tenu des prévisions météorologiques de la semaine, le président du gouvernement lance un appel à la plus grande prudence", avertit un communiqué.

La Fédération des fonctionnaires contre la hausse des cotisations du Ruamm

La Fédération des fonctionnaires critique la solution proposée par le gouvernement pour accroitre les ressources du Ruamm. Sur le principe, le syndicat est d’accord pour une contribution sur l’ensemble des salaires. Ce qui ne lui convient pas, c’est le modèle choisi. Pour le moment, les salaires les plus élevés cotisent jusqu’à un peu plus de 5 millions de francs. La part supérieure échappe aux cotisations sociales. L’exécutif veut désormais la soumettre au taux le plus bas, à 5 %.

Un comité de soutien à Valérie Pécresse

Après Emmanuel Macron et Eric Zemmour, c'est au tour de Valérie Pécresse, candidate Les républicains à la présidentielle d’avoir son équipe locale. Le mouvement a été lancé officiellement, mercredi soir, à Dumbéa quelques heures après celui au niveau national. Virginie Ruffenach, présidente du groupe Avenir en confiance au Congrès et Pascal Vittori, maire de Boulouparis, sont les coprésidents de ce comité de soutien.

Le point sanitaire

Au total, 51 personnes ont été confirmées positives à la Covid-19, ces dernières 24 heures. En parallèle le taux d’incidence continue de grimper, il est de 80 pour 100 000 habitants. En termes de vaccination 75,6 % des plus de 12 ans ont reçu leurs deux doses, soit 64,6 % de la population totale. Aucun nouveau décès n'est à déplorer.

Coup d'envoi des vacances d'été à Dumbéa

Des animations variées sont proposées, depuis ce mercredi, au complexe sportif de Dumbéa centre, pour le plus grand bonheur des enfants. L’occasion pour eux de découvrir de nouvelles disciplines, plutôt que de rester à la maison. Ils apprécient ce lieu de partage et de mixité.

Deux séismes au Vanuatu

Deux tremblements de terre ont été ressentis jusqu'aux îles Loyauté, mercredi. La terre a tremblé deux fois, au Vanuatu, à proximité de Port Vila. Ils ont eu lieu aux alentours de 5 heures du matin, puis à midi, avec un séisme de magnitude comprise entre 5,1 et 5,4 sur l’échelle de Richter.

Emmanuel Macron déclare son envie "d'emmerder" les non-vaccinés

Le président de la République a déclaré son envie "d'emmerder" les non-vaccinés, dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien. Alors que les débats autour de la transformation du pass sanitaire en pass vaccinal sont houleux à l’assemblée nationale, ils ont pris une nouvelle dimension, cette nuit, après les propos tenus par Emmanuel Macron. Le premier ministre Jean Castex a ainsi dû jouer les pompiers devant les députés.

Novak Jokovic est à Melbourne, mais bloqué

Dans la région, la polémique continue en Australie, autour de la présence de Novak Djokovic, en vue de l’Open d’Australie de tennis. Non vacciné, le numéro un mondial a obtenu une exemption médicale pour venir dans un pays où la vaccination est obligatoire pour descendre de l’avion. Le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé, mercredi, qu'il exigerait du serbe la preuve que la "dérogation médicale" dont il a bénéficié pour participer à l'Open d'Australie est justifiée, faute de quoi il serait renvoyé "chez lui par le premier avion". Novak Djokovic est, pour le moment, coincé à l’aéroport de Melbourne. Non pas à cause de sa situation vaccinale, mais pour une demande de visa mal remplie.