publicité

Les noyades accidentelles ont augmenté en France, l'an dernier

Selon une enquête de l'agence sanitaire Santé publique France (SpF), en 2018, en France, le nombre de noyades accidentelles a augmenté de 30 % par rapport en 2015. Malheureusement, il n'y a pas de détail sur les chiffres Outre-mer.

© Laura Philippon (Réunion la 1ère)
© Laura Philippon (Réunion la 1ère)
  • Par Laura Philippon
  • Publié le
L'agence sanitaire Santé publique France (SpF) publie ce mardi les chiffres de son enquête "Noyades 2018". L'an passé en France, le nombre de noyades accidentelles a augmenté de 30 % par rapport en 2015.

En 2018, l'enquête a ainsi recensé 1 649 noyades accidentelles (84% du total toutes causes confondues) avec une proportion de noyades fatales de 25%. "Les noyades accidentelles (suivies ou non de décès, ndlr) ont augmenté de 30% par rapport à l'enquête 2015 (1.266)". Cette augmentation d'accidents s'observe surtout chez les moins de 13 ans, sans augmentation du nombre des décès, d'après le BEH.
 

Les moins de 25 ans plus touchés

En France, les noyades accidentelles sont responsables chaque année d'environ 1.000 décès et sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans.

L'âge moyen des personnes qui se noient est de 22 ans et 5 mois pour l’ensemble des noyades accidentelles et de 51 ans et 6 mois pour les noyades accidentelles suivies de décès. Les circonstances sont le plus souvent liées à un malaise dans 20% des cas.
 

Manque de chiffre sur les Outre-mer

Cette enquête est principalement axée sur les chiffres de l'"été 2018" et ne donne pas le détail sur l'année des noyades par département. Impossible donc de savoir si les noyades Outre-mer sont aussi en hausse comme au niveau national. En effet, les chiffres de noyades sur juin, juillet et août Outre-mer sont peu révélateurs étant donné que ce n'est pas la période "estivale" dans ces territoires.

Dans l'hexagone, les départements qui enregistrent le plus de noyades sur cette période dite estivale sont ceux qui ont une façade maritime. Le Var, les Bouches-du-Rhône, la Gironde, l'Hérault et les Pyrénées-Orientales concentrent à eux seuls près d'une noyade sur trois.
 

La mer, principal lieu de noyade

Toujours sur cette période, les lieux où se produisent le plus de noyades sont la mer (44%), les piscines (31%) et les cours d'eau ou plans d'eau (22%). Les noyades en mer concernent principalement des adultes à partir de 45 ans, celles en piscine des enfants de moins de 6 ans et celles dans les cours d'eau des adultes entre 25 et 44 ans. Les autres noyades sont survenues en baignoire et en piscine gonflable.

L’enquête "Noyades" a été réalisée par questionnaire auprès des services de secours organisés (pompiers, Samu-Smur, etc.) du 1er juin au 30 septembre dans l'Hexagone et en Outre-mer.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play