publicité

"On n'est pas couché" : Christine Angot réitère ses excuses pour ses propos sur l'esclavage

Les déclarations de Christine Angot sur l'esclavage avaient déclenché une polémique il y a une semaine. Ce samedi, pour la dernière émission de la saison, la chroniqueuse a réitéré ses excuses face à Serge Romana, Dominique Sopo et Frédéric Régent.

© Capture d'écran France 2
© Capture d'écran France 2
  • Par Valentin Deleforterie
  • Publié le

En réaction à la polémique, Laurent Ruquier avait décidé d'inviter pour le dernier "On n'est pas couché" de la saison l'ex-président du CM98 Serge Romana, l'historien Frédéric Régent et le président de SOS Racisme Dominique Sopo. L'occasion d'échanger sur l'esclavage, et de tenter d'apaiser les crispations par le dialogue.

Face à ces trois personnalités engagées, Christine Angot a lu une lettre d'excuses qu'elle avait publiée au cours de la semaine :


Une vive polémique

Lors de l'émission du 1er juin, Christine Angot avait tenté de comparer la Shoah et la traite négrière pour montrer qu'il s'agissait de deux phénomènes distincts. "Le but avec les Juifs, pendant la guerre, c'était de les exterminer, de les tuer. Ça introduit une différence fondamentale avec l'esclavage des Noirs (...) L'idée, c'était qu'ils soient en pleine forme pour les vendre et qu'ils soient commercialisables. Donc, non, ce n'est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, c'est pas vrai que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes", avait déclaré la chroniqueuse.

Ces propos ont immédiatement provoqué une levée de boucliers parmi les personnalités et associations d'Outre-mer, et engendré plus de 1000 signalements au Conseil supérieur de l'Audiovisuel. L'historien Claude Ribbe, président de l'association "Les amis du général Dumas" a également déposé une plainte contre X pour apologie du crime de réduction en esclavage. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play