publicité

Opération solidarité pour aider des enfants de Saint-Martin à découvrir l'Hexagone

Une cagnotte en ligne a été lancée pour aider 24 élèves de Saint-Martin, issus d'un quartier particulièrement touché par l'ouragan Irma, à voyager dans l'Hexagone. Un voyage à visée pédagogique et éducative.

© FGPEP
© FGPEP
  • Par Marie Boscher
  • Publié le , mis à jour le
Un an et demi après le passage de l'ouragan Irma sur les Antilles, des petits Saint-Martinois font appel à votre générosité. La fédération générale des PEP (Pupilles de l'Enseignement Public), a lancé une contribution en ligne pour financer le séjour dans l'Hexagone de 24 élèves de 6 classes de CM1 et CM2. "Les enseignants ne pouvaient rêver faire un truc pareil. Il faut savoir qu’à Saint Martin, les gens travaillotent et vivent de peu. Pour beaucoup, aller à Pointe à Pitre, c’est déjà un exploit !", explique Martine Salomé, membre du conseil d’administration de la FGPEP et présidente de l’Association Solidarité Guadeloupéenne en Mouvement. 
 

Découvrir la neige et Paris


Voir la neige dans les Alpes, séjourner à Paris pour visiter le Louvre, Notre-Dame, la Cité des sciences ou encore le château de Versailles, autant de découvertes qui attendent les enfants de Sandy Ground. Ce quartier situé en périphérie de Marigot, sur la partie française de l'île de Saint-Martin, a été particulièrement touché par l'ouragan Irma. Aujourd'hui, la reconstruction est encore en cours mais selon la FGPEP, peu d'actions sont menées en faveur de l'éducation des enfants.
 

Les gamins portent l’uniforme à l’école. Mais le week-end, ils le portent aussi parce qu’ils en ont besoin pour s’habiller.
- Martine Salomé, association Solidarité Guadeloupéenne en Mouvement


Avec le soutien de l'Education nationale, les PEP ont donc organisé ce voyage prévu du 12 au 24 mars. Elles font appel à la générosité des contributeurs pour participer au financement des vols et du séjour des enfants dans l'Hexagone, estimé à 55 000 euros. Quatre enseignants et des animateurs de la FGPEP accompagneront les élèves. Les dons restants devraient être utilisés par l'association Solidarité Guadeloupéenne en Mouvement afin "d'établir une continuité dans le soutien des politiques éducatives locales".
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play