outre-mer
territoire

À Orly, les saisies de cocaïne en provenance des Antilles-Guyane toujours plus importantes en 2015

sécurité
Saisie record de cocaïne pour les douanes d'Orly en 2014
Sur les vols en provenance des Antilles, les "poulets piments" servent parfois aux trafiquants pour transporter de la cocaïne. ©LP
Le service des douanes de l’aéroport d’Orly, à Paris, a saisi plus de 460 kilos de stupéfiants en 2015. Un record, avec des saisies importantes de cocaïne en provenance des Antilles-Guyane. Explications.
Des bidons de rhum, des poulets, du poisson, des poulpes surgelés ou encore des cartons de fruits et légumes. Les trafiquants ne manquent pas d’imagination quand il s’agit de transporter de la drogue. En 2015, les services des douanes de l’aéroport d’Orly, à Paris, ont saisi plus de 460 kilos de stupéfiants, contre 440 kilos en 2014.

Des saisies plus importantes au départ

"En 2015, 86 kilos de résine de cannabis ont ainsi été saisis et 374 kilos de cocaïne, un niveau record, remarque Christophe Bertani, directeur adjoint des douanes d’Orly. Il faut également noter qu’il y a eu des changements de dispositifs au niveau des douanes et donc des saisies plus importantes au départ notamment de Martinique, de Guyane et de Guadeloupe par ordre d’importance".

De la cocaïne en provenance de la Caraïbe

Les stupéfiants saisis viennent en effet majoritairement de la zone Caraïbes, route privilégiée pour le transport de la cocaïne depuis l’Amérique du Sud. "Tout ce qui est prohibé fait l’objet d’un marché avec des règles, des problématiques de prix, de production, et de consommation de marché, explique Christophe Bertani. L’Europe est un territoire de prédilection pour la cocaïne. Le marché américain est saturé et les consommateurs européens ont les moyens d’acheter des produits".

Saisie record de cocaïne pour les douanes d'Orly en 2014
Les services des douanes de l'aéroport d'Orly ont réalisé des saisies records de cocaïne en 2014 sur des vols provenant majoritairement de la zone Caraïbe. ©LP

159 mules interpellées

Le transport aérien reste un vecteur pour les trafiquants via le fret mais aussi via les mules. "En 2014, il y a eu 100 interpellations de mules contre 159 en 2015, en provenance dans 80-85% des DOM", précise Christophe Bertani, directeur adjoint des douanes d’Orly.

Cannabis et cigarettes de contrebande

Par ailleurs, 86 kilos de cannabis ont été saisis par les douanes de l’aéroport d’Orly, soit quatre fois plus qu’en 2014. Les quantités de tabacs de contrebande interceptées restent aussi élevées avec plus de 6,2 tonnes saisies soit 31 000 cartouches de cigarettes.

Enfin, dans le domaine fiscal, les contrôles des douanes ont permis le redressement de droits et taxes à hauteur de 1,8 millions d’euros.