outre-mer
territoire

Outre-mer : soutien de 38 millions d'euros à la filière sucrière

agriculture
canne à sucre
Champ de cannes aux Antilles. ©AFP
Dans un communiqué commun publié, vendredi 16 décembre, les ministres des Outre-mer et de l'Agriculture annonce que la commission européenne a accepté "le versement par la France d'une aide annuelle de 38 millions d'euros à la filière sucrière ultra-marine".
La commission européenne a accepté "le versement par la France d'une aide annuelle de 38 millions d'euros à la filière sucrière ultra-marine", ont annoncé vendredi 16 décembre, les ministres des Outre-mer et de l'Agriculture, dans un communiqué commun.
 
"Cette aide complète les fonds européens du programme Posei dédiés à la production de sucre (Programme d'options spécifiques à l'éloignement et l'insularité) qui s'élèvent à 75 millions d'euros par an, ainsi que les fonds nationaux de 90 millions d'euros par an", précisent Ericka Bareigts et Stéphane Le Foll.
 

Une promesse

Cette aide était une promesse faite par le président de la République lors de sa visite à l'île de la Réunion en août 2014. Des discussions étaient engagées depuis plusieurs mois avec la Commission européenne pour obtenir l'autorisation de verser une aide annuelle complémentaire au secteur de la canne à partir d'octobre 2017.
 

Secteur stratégique

Cette aide "permettra de garantir l'avenir de la production sucrière dans ces départements, affectée par la fin des quotas sucriers en octobre 2017 et par les surcoûts liés à l'ultra périphéricité", ajoutent les ministères dans le communiqué.
 
En place depuis 1968, les quotas de production de sucre et de prix garantis seront levés le 1er octobre 2017, dernière étape de la libéralisation de la Politique agricole commune (PAC). La filière canne-sucre dans les DOM, secteur économique stratégique, représente
20.000 emplois directs et 40.000 emplois indirects.
 

 

Publicité