outre-mer
territoire

De Paris à Sydney, une application antillaise recense les restaurants de bokits

cuisine et gastronomie
Mickael Mas
Mickaël Mas fondateur de l'application Bokit finder ©Clément Buzalka
Avec "Bokit Finder", l’ingénieur d’origine martiniquaise Mickaël Mas veut mettre en lumière les restaurants producteurs du sandwich guadeloupéen et permettre aux consommateurs de découvrir de nouvelles expériences culinaires.
 
"La dernière fois que j’ai mangé un bokit, c’était il y a un peu moins d’un an", avoue Mickaël Mas. On a du mal à le croire. Depuis deux ans maintenant, le plat antillais est au centre de sa plateforme numérique de recensement de restaurants et de food-trucks.

Originaire du François en Martinique, il est ingénieur spécialisé dans les applications Apple depuis dix ans et à l’origine du projet "Bokit Finder", qu’il a réalisé avec une petite équipe de cinq personnes.  "Le concept est simple, explique-t-il, je vais lancer l’application et elle va pouvoir nous géolocaliser et nous présenter le bokit le plus proche". En quelques secondes, l’adresse de la "Case Exotik" à Châtillon, où il nous a donné rendez-vous, s’affiche, ainsi que toutes les informations nécessaires : contact, horaires, adresse ou encore module de notation. "On a voulu, grâce à la technologie et notre expérience sur les plateformes, permettre aux utilisateurs de découvrir les produits qu’ils affectionnent".
 
bokit
L'application Bokit finder

Et quelle expérience. Avec "Bokit Finder", Mickaël Mas n’en est pas à son coup d’essai dans le monde du numérique. À trente-six ans, il a déjà développé plusieurs applications dont "Yole 365" qui suit tous les ans le tour des Yoles avec expertise ou encore Voyages-SNCF (aujourd’hui Oui-SNCF) utilisée chaque jour par des centaines de milliers de personnes dans l’hexagone.
 

Une frustration de bokit

"À la base ça part d’une frustration", précise l’ingénieur. "Un soir, j’avais une envie de bokit et je n’avais rien à manger chez moi". Après une recherche infructueuse d’un restaurant conseillé par un ami, il a dû se rabattre sur un fast-food classique, insatisfait, mais avec une idée en tête : lister tous les restaurants de bokit à proximité pour pouvoir les sauvegarder sur une plateforme numérique. "Je suis parti à la chasse aux bokits". Puis, avec le temps, il a agrandi ses recherches dans toute la France et a commencé à parler du projet autour de lui. Occupé par ses activités professionnelles de l’époque, les retours positifs et les aides proposées l’encouragent tout de même, à persévérer dans le développement de Bokit Finder. Petit à petit, une équipe se forme autour de lui et en 2018, l’application est disponible sur deux plateformes de téléchargement. 

Deux ans plus tard, près de 4 000 utilisateurs ont déjà téléchargé l'application, redevenue un projet secondaire pour Mickaël Mas. La dernière mise à jour date déjà de plusieurs mois. Pour autant, les idées continuent de germer dans l’esprit de l’ingénieur. Des nouvelles fonctionnalités bénéficient à la fois aux consommateurd et aux producteurs du monde entier.
 

Un appétit international

"On a déjà répertorié 180 restaurants dans le monde". Si la majorité est en Île-de-France à l’image de "Los Pollos", dernière trouvaille située dans le centre commercial Créteil-Soleil, "Bokit Finder" ne se limite pas aux frontières de l’Hexagone. Aujourd’hui, l’application recense des restaurants aussi bien à Pointe-à-Pitre qu’à Londres, Luxembourg, Bruxelles, Sydney, "et même au Togo ! On en a trouvé un en Afrique, c’est énorme".

Pour Mickaël Mas, "Bokit Finder" n’est pas seulement destiné aux connaisseurs. Grâce au projet, le plat antillais pourrait être découvert un peu partout sur la planète à travers des producteurs de bokits partis à l’étranger. "On s’est aperçu qu’il existait un réseau d’ultramarins partout dans le monde qui essaie de porter sa culture culinaire dans les endroits où il s’installe, je trouve ça très valorisant".
 

Une aubaine pour les restaurateurs

Et pour ce qui est des producteurs qui, eux, ne savent pas toujours qu’ils sont répertoriés sur l’application ? "Pour eux, c’est vraiment bien" soutient le créateur, "on a enfin une plateforme numérique qui se soucie d’eux". Si "Bokit Finder" permet de mettre en lumière le plat guadeloupéen, elle permet surtout de faire connaître les différents producteurs et particulièrement les camions ambulants qui ont souvent du mal à communiquer sur leurs positions et sur leurs horaires d’ouverture. 
Troudard
Line Troudart : gérante d'un restaurant de bokit recensé sur l'application ©Clément Buzalka

À l’intérieur de la Case Exotik, la gérante Line Troudart est du même avis. Pour elle, "Bokit Finder" peut permettre à des clients de découvrir son restaurant et de délaisser les fast-foods traditionnels pour ses préparations maison. Et tant pis si la plateforme permet à ses clients de découvrir d’autres bokits, pour elle il n’y a aucun doute, ils reviendront chez elle !