Pluie d’hommages suite au décès du journaliste martiniquais Luc Laventure

disparition
Luc Laventure (1945-2022) ©DR
Le journaliste et réalisateur martiniquais Luc Laventure est décédé à Paris dans la nuit de samedi à dimanche, à l’âge de 77 ans. Jusqu’à son dernier souffle, l’ancien directeur des antennes de RFO et président du groupe Outremers360, passionné par son métier, a défendu et valorisé les cultures et la visibilité des Outre-mer.

Ces derniers jours, on a pu encore le croiser au Salon de l’agriculture à Paris, appréciant un ti-punch. Ses amis étaient alors loin de se douter, même s’il était affaibli depuis quelque temps, de sa disparition à la suite d’un malaise. Son décès a représenté un choc non seulement pour sa famille et ses proches, mais également pour tous ses actuels et anciens collaborateurs. Luc Laventure était la grande figure emblématique des Outre-mer dans le monde du journalisme, et on le croisait fréquemment sur les plateaux de télévision ou les studios de radio.    

Une vaste culture

Personnalité bienveillante mais affirmée, il n’avait pas toujours le caractère facile, ni la langue dans sa poche. Les confrères journalistes qui ont travaillé sous sa responsabilité, notamment à l’ex-RFO et France Ô, s’en souviennent encore. D’une vaste culture, ayant voyagé dans le monde entier, c’était un régal de converser avec lui. Luc Laventure a initié de nombreux projets novateurs en tant que directeur des antennes et des programmes de RFO puis de France Ô. Egalement réalisateur, il a également dirigé quatre documentaires. En 2011, il a reçu l’insigne de chevalier de la Légion d’honneur.  

Luc Laventure a fait de l’audiovisuel français un monde où le soleil ne se couche jamais. (…) Ce grand professionnel était aussi un pionnier et un modèle d’engagement pour les Outre-mer, dont il dévoilait l’éclatante diversité à tous les Français. (…) Le Président de la République salue un homme de médias aux mille projets, toujours au service de la fraternité entre tous nos territoires

Communiqué de l’Elysée

Dès hier dimanche, sa disparition a suscité véritable un déluge d’hommages venus de l’Hexagone et de tout l’Outre-mer. Dans un communiqué, Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, écrit que « durant toute sa carrière il n’avait de cesse de valoriser les territoires ultramarins et se battait sans relâche pour que ces espaces ne soient pas oubliés dans le traitement de l’information », et « salue la mémoire d’un ambassadeur des Outre-mer et d’un ami fidèle, d’une bienveillance à toute épreuve. »  

« Luc Laventure, grand ami des Outre-mer, nous a quittés. Journaliste passionné, il croyait profondément en nos territoires ultramarins dont il a inlassablement valorisé les particularités et les beautés », souligne la ministre de la Mer et ancienne ministre des Outre-mer Annick Girardin. « J'adresse mes sincères pensées à ses proches et à ses collaborateurs ».  

Le président du Conseil Exécutif de Martinique, Serge Letchimy, dit sur Twitter que « c’est avec tristesse que j’ai appris il y a quelques heures la mort d’un grand homme, un frère martiniquais : Luc Laventure. » « Luc Laventure était un homme brillant, passionné, doté d’une joie de vivre contagieuse. Je souhaite présenter mes condoléances les plus sincères à sa famille. S’il n’est plus là où il était, il est désormais partout là où nous sommes », ajoute-t-il.  

"Visionnaire et moderne"

Dans l’île sœur la Guadeloupe, le président de Région Ary Chalus salue sur Facebook « la mémoire d’un homme de média talentueux, compétent, et profondément amoureux de nos pays. Il a ainsi promu la diversité et l’Outre-mer sur les écrans nationaux, en contribuant à jeter un nouveau regard sur les territoires éloignés. Visionnaire et moderne, il a eu pour ambition avec Outremer360 de créer un média en ligne de référence capable de nous réunir, de valoriser et d’assurer une meilleure visibilité de l’ensemble des territoires d’Outre-mer. »  

« Affectueuses pensées à la famille de Luc Laventure. Quelle sortie ! Il y a quatre mois, infatigable et créatif, il chauffait encore des projets », tweete quant à elle Christiane Taubira. Sonia Backès, présidente de la Province Sud de Nouvelle-Calédonie, écrit : « J'ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises ce fin connaisseur du dossier calédonien et cet ambassadeur infatigable des Outre-mer. Son absence va laisser un grand vide. » Le Guadeloupéen Patrick Karam, vice-président du Conseil régional d’île de France et conseiller pour les Outre-mer de Valérie Pécresse note : « Tristesse infinie. Je viens d'apprendre que mon ami, mon témoin de mariage, Luc Laventure, nous a quittés. Nous avions en commun l'amour et le combat pour nos Outre-mer. Bon voyage à toi vieux frère. »  

De nombreux parlementaires, élus, et hauts-fonctionnaires ont également tenu à honorer la mémoire de Luc Laventure. Parmi eux, son ami Georges Patient, sénateur de Guyane, Victoire jasmin, sénatrice de Guadeloupe, Lénaïck Adam, député de Guyane, Olivier Serva, député de la Guadeloupe, le député européen Younous Omarjee de La Réunion, Stéphanie Atger, députée de l’Essonne, le préfet des Yvelines Jean-Jacques Brot, ainsi que bien d’autres, et les hommages continuent d’affluer… Les équipes d’Outre-mer La 1ere présentent de leur côté toutes leurs condoléances à la famille et aux proches de Luc Laventure ainsi qu’à leurs confrères d’Outremers360.