publicité

Polémique après la chute mortelle dans le Mont-Blanc d'un trailer présenté comme l'un des favoris du prochain Grand Raid

Matthieu Craff avait 28 ans. Jeudi 24 août, il s'est tué dans la descente, à grande vitesse et sans équipement du Mont-Blanc. Il avait terminé 3ème du Trail de Bourbon, à La Réunion, en 2016 et était présenté comme l'un des favoris du prochain Grand Raid. 

© DR
© DR
  • La1ere.fr
  • Publié le , mis à jour le

Les faits

Matthieu Craff, trailer breton de 28 ans, s'est tué jeudi 25 août au matin en dévissant sur 300 mètres, alors qu'il redescendait en courant du sommet du Mont-Blanc sans équipement d'alpinisme. Cet athlète, habitué des courses longues en pleine nature, qui courait rapidement en tenue légère, sans crampons ni baudrier, a chuté à 4.500 mètres d'altitude vers 7h00. Selon les premiers éléments de l'enquête, il se serait écarté de la trace pour une raison encore inconnue, large de quelques dizaines de centimètres. Des témoins directs de l'accident doivent être entendus pour déterminer les circonstances exactes de l'accident.
 

Qui était Matthieu Craff ?

Originaire de Saint-Renan, en Bretagne, Matthieu Craff était présenté comme l'un des favoris du prochain Grand Raid, à La Réunion, qui aura lieu en octobre 2017. En 2016, il avait terminé à la troisième place ex-aequo du Trail de Bourbon, course qui se déroule en parallèle du Grand Raid. Regardez les images de son arrivée au stade de La Redoute, à Saint-Denis : 

Craff arrivée Trail de Bourbon 2016

 

La polémique

C'est le deuxième accident de ce genre en une semaine. Le 17 août, un trailer s'était déjà tué dans le même secteur. Le maire de Saint-Gervais, Jean-Marc Peillex, avait pris alors un arrêté à effet immédiat obligeant les alpinistes à porter un équipement adéquat sous peine d'amende. S'engager dans le Mont-Blanc sans équipement d'alpinisme, "c'est une inconscience et une imprudence caractérisées", insiste le commandant du PGHM Stéphane Bozon à quelques jours des premières épreuves de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB). "Tout est une question de prise de conscience sur la dangerosité et la prise en compte des conseils répétés de prudence", ajoute-t-il.

Le maire de Chamonix et les professionnels du sauvetage en montagne, déplorent un "effet Kilian Jornet" : de plus en plus de coureurs s'élancent à l'assaut des montagnes sans équipement, pour battre des records de vitesse. Sur son compte Twitter, "l'ultra-terrestre", espagnol, avait répondu à sa façon à cette polémique et à ces accusations. Il a posté une photo de lui, nu, sur le Mont-Blanc, avec ce commentaire : "Si on grimpe coté italien, c'est légal ?" en ajoutant dans un autre message que ce n'est pas le matériel qui compte, mais l'expérience de chacun.
© DR
© DR

 

"Une folie douce"

Sur sa page Facebook, Zinzin reporter, journaliste à France 3 et trailer lui aussi, explique qu'il avait rencontré  Matthieu Craff en 2016 sur les sentiers réunionnais et il lui rend hommage.
 

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play