publicité

Premier vol charter entre la Nouvelle-Calédonie et la Chine

La compagnie territoriale Air Calédonie International (ACI) effectuera le 17 février son premier vol charter entre  Hangzhou et Nouméa dans l'espoir d'attirer une clientèle touristique chinoise. 

© Calédonie 1ère
© Calédonie 1ère
  • La1ère (avec AFP)
  • Publié le

"Cette opération Charter Chine s'inscrit dans les missions de développement des flux touristiques confiés à la compagnie. Les charters seront peut-être les prémices de vols réguliers", a déclaré à la presse William Le Grand, directeur général adjoint d'ACI.     

Six mille touristes Chinois d'ici 2025 

En tout, 260 touristes Chinois embarqueront à Hangzhou (sud-est de la Chine) pour séjourner, après 10 heures de vol, jusqu'au 23 février en Nouvelle-Calédonie où plusieurs circuits axés sur la gastronomie, le lagon ou la vie en brousse leur seront proposés.

La Nouvelle-Calédonie, dont la filière touristique peine à décoller dans une économie dominée par l'exploitation minière du nickel, espère accueillir 6.000 touristes chinois d'ici 2025 contre 376 en 2016.

Les autorités chinoises ont accordé en octobre dernier à l'archipel français le label de "Destination touristique agréée".

Le marché chinois représente un potentiel énorme, nous ouvrons ce marché de manière méthodique. Il y a une identification de l'intérêt des Chinois pour la Nouvelle-Calédonie et une étude de marché l'a confirmé", Jean-Marc Mocellin, directeur de Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud.


"Depuis trois ans, nous observons une progression intéressante du tourisme. L'Australie, le Japon et la Nouvelle-Zélande progressent de 40 à 50%, tandis que le marché métropolitain stagne ou régresse", a-t-il ajouté.    

En 2016, le Caillou a accueilli 115.676 visiteurs contre 107.753 en 2013.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play