outre-mer
territoire

Premier vol charter entre la Nouvelle-Calédonie et la Chine

transports
Air Calédonie International
©Calédonie 1ère
La compagnie territoriale Air Calédonie International (ACI) effectuera le 17 février son premier vol charter entre  Hangzhou et Nouméa dans l'espoir d'attirer une clientèle touristique chinoise. 

"Cette opération Charter Chine s'inscrit dans les missions de développement des flux touristiques confiés à la compagnie. Les charters seront peut-être les prémices de vols réguliers", a déclaré à la presse William Le Grand, directeur général adjoint d'ACI.     

Six mille touristes Chinois d'ici 2025 

En tout, 260 touristes Chinois embarqueront à Hangzhou (sud-est de la Chine) pour séjourner, après 10 heures de vol, jusqu'au 23 février en Nouvelle-Calédonie où plusieurs circuits axés sur la gastronomie, le lagon ou la vie en brousse leur seront proposés.

La Nouvelle-Calédonie, dont la filière touristique peine à décoller dans une économie dominée par l'exploitation minière du nickel, espère accueillir 6.000 touristes chinois d'ici 2025 contre 376 en 2016.

Les autorités chinoises ont accordé en octobre dernier à l'archipel français le label de "Destination touristique agréée".

Le marché chinois représente un potentiel énorme, nous ouvrons ce marché de manière méthodique. Il y a une identification de l'intérêt des Chinois pour la Nouvelle-Calédonie et une étude de marché l'a confirmé", Jean-Marc Mocellin, directeur de Nouvelle-Calédonie Tourisme Point Sud.


"Depuis trois ans, nous observons une progression intéressante du tourisme. L'Australie, le Japon et la Nouvelle-Zélande progressent de 40 à 50%, tandis que le marché métropolitain stagne ou régresse", a-t-il ajouté.    

En 2016, le Caillou a accueilli 115.676 visiteurs contre 107.753 en 2013.
Publicité