outre-mer
territoire

Quand les rois de Wallis-et-Futuna rencontrent leur président

politique wallis
Rois Elysée
François Hollande recevait les rois d'Alo et de Sigave ©TDB / LA1ERE
Les deux souverains de Futuna et le Premier ministre de Wallis étaient reçus au palais de l'Elysée pour un dîner avec François Hollande. Au menu, une "cérémonie républicaine" faite de remerciements mutuels et l'engagement de l'Etat pour le développement économique de l'archipel.
Le palais de l'Élysée et François Hollande recevaient deux rois et un Premier ministre ce mardi soir : Keletaona, roi de Sigave et Tuiagaifo, roi d'Alo, situés sur l'île de Futuna. Le roi de Wallis, absent, était représenté par Mikaele Halagahu, son Premier ministre coutumier.

Accompagnés par une délégation de l'archipel, les trois hommes étaient conviés en fin d'après-midi au siège de la présidence. Une réception organisée en leur honneur avant de partager les cérémonies du 14 juillet aux côtés du chef de l'État. Les représentants de Wallis-et-Futuna ne se sont pas attardés sur le perron de l'Élysée. Après avoir pris la pose pour les médias, ils ont attendu le président dans le salon Murat - lieu dans lequel se tient habituellement le Conseil des ministres - , rapidement rejoints par la ministre des Outre-mer Georges Pau-Langevin.

Hollande roi d'Alo
François Hollande a salué un à un tous les membres de la délégation de Wallis-et-Futuna. Ici avec le roi d'Alo ©TDB/LA1ERE

Des revendications restées "secrètes"

Sonae Kaikilekofe, Sa'atula (ministre coutumier de Sigave), a ouvert les discours. Il a d'abord "exprimé sa gratitude" à François Hollande pour son invitation, formulée lors de son passage dans l'archipel en février dernier. Ensuite, le porte-parole des trois rois de Wallis-et-Futuna a "remercié infiniment le président pour ce qu'il a fait pour nous". Toutefois, la délégation attend "la concrétisation de ses demandes à la République". Celle-ci resteront "confidentielles pour l'instant".

Saatula, Premier ministre de Wallis
Saatula, Premier ministre de Wallis, espère la concrétisation des promesses du président

L'émotion de Paulo, cuisinier wallisien à l'Élysée

©la1ere


"L'élan que vous avez impulsé ne doit pas retomber"

Napole Polutélé s'est lui aussi montré reconnaissant de la venue du président dans l'archipel, "où il a pu voir la pleine mesure de nos besoins". Et de le remercier pour la baisse des prix de l'électricité, la création d'un distributeur de billets et l'installation d'un centre de dialyse"L'élan que vous avez impulsé ne doit pas retomber. Vous avez apporté l'espoir, il doit se concrétiser", a scandé le député de Wallis-et-Futuna. Ce dernier s'est tout de même montré inquiet "pour l'aéroport de Futuna, une nécessité impérieuse au développement de l'île".

Ministre député Wallis
La ministre des Outre-mer Georges Pau-Langevin et Napolé Polutélé, député de Wallis-et-Futuna

Le statut de Wallis-et-Futuna "est entre vos mains"

À sa suite, ce fut au tour du président de remercier ses visiteurs pour leur "accueil exceptionnel" à 22 000 kilomètres de l'Hexagone. "Vous m'avez fait comprendre vos traditions, comme le kava que nous avons partagé". "Aujourd'hui, ce sont les traditions républicaines qui sont à l'honneur mais on ne boit pas le même breuvage", a ajouté François Hollande dans un sourire, fidèle à son sens de l'humour devenu légendaire.

L'évolution statutaire des îles de Wallis-et-Futuna "est entre vos mains, c'est vous qui en avez la responsabilité. Toute modification sera sur la base de vos propositions", a-t-il poursuivi. Le chef de l'État a également reconnu l'inquiétude des dirigeants concernant la baisse démographique "le plus important est de garder la population". Enfin, il s'est engagé à "tout mettre dans le développement économique, la création d'emplois et le développement des liaisons avec les autres territoires".

La soirée s'est terminée par un dîner. Mercredi 13 juillet, la délégation de Wallis-et-Futuna sera au ministère de l'Outre-mer pour une journée de travail, puis sera reçue par l'Assemblée nationale. Le lendemain, elle participera aux célébrations de la fête nationale en compagnie de François Hollande.