Quatre ans après la disparition de son fils à La Réunion, Delphine Caizergues espère voir les recherches aboutir

faits divers
Delphine Caizergues
©Réunion La 1ère

Quatre ans après la disparition à La Réunion de Mathieu Caizergues, gendarme mobile, les recherches ont repris le 9 juin pour tenter de retrouver le jeune homme. Sa mère, installée à côté de Montpellier, témoigne. 

“On voudrait pouvoir faire notre deuil”. Voilà quatre ans que Mathieu Caizergues n’a plus donné de nouvelles à sa mère, Delphine, ou à ses proches. Originaire de l’Hérault, le gendarme est porté disparu depuis 2017. Âgé de 23 ans au moment de sa disparition, Mathieu Caizergues était à La Réunion et effectuait une mission à la gendarmerie de La Possession. Fin juin 2017, il part en randonnée dans le cirque de Mafate en compagnie de deux autres gendarmes. Depuis Mathieu Caizergues reste introuvable. Sur l’île, les recherches pour tenter de le retrouver viennent d’être relancées.  

Les recherches reprennent à la demande de la famille 

Si les recherches ont pu reprendre au bout de plusieurs années, “c’est grâce à nos avocats”, explique Delphine Caizergues. Voilà donc quatre ans que la famille du jeune gendarme se mobilise pour tenter de retrouver sa trace. Quatre années durant lesquelles Delphine Caizergues a multiplié les procédures pour que l’enquête se poursuive à La Réunion. Alors que ses requêtes avaient été refusées par un juge d’instruction, la Cour d’appel a finalement tranché et autorisé la poursuite des investigations. “Qu’ils y mettent le plus de minutie possible”, implore Delphine Caizergues.

Aujourd’hui, la famille espère que les recherches apporteront des éléments nouveaux à l’enquête. “On demande des témoignages parce qu’on est convaincu que quelqu’un sait. Que quelqu’un a entendu, a vu quelque chose”, déclare la maman du gendarme. “Là-bas, tout se sait. Donc il y a forcément quelqu’un qui sait mais qui n’ose pas parler et c’est bien dommage, parce que ça nous permettrait d’avancer”. 

Si ces recherches n’aboutissent pas, Delphine Caizergues s'attend à ce que les autres pistes soient enfin explorées. “On ne sait pas où Mathieu est allé en sortant de ce cirque et on va demander à ce que les autres hypothèses soient enfin travaillées”. 

Gendarme, Mathieu Caizergues, a disparu à La Réunion.
Gendarme, Mathieu Caizergues, a disparu à La Réunion. ©DR

La famille ne croit pas à un accident

Et ces autres hypothèses seraient nombreuses selon la famille du disparu. A-t-il quitté le cirque de Mafate à pied ? Aurait-il pu faire du stop et monter dans la voiture d’un inconnu ? A-t-il été renversé par un chauffard ?

Au bout de tant d’années, Delphine Caizergues n'a pas perdu l’espoir de connaître toute la vérité sur la disparition de son fils. “Quatre ans après nos premières demandes, on va juste fermer la porte de la thèse d’une chute accidentelle dans le cirque de Mafate”, déclare la maman.

Aujourd’hui, comme depuis quatre ans, on nous dit que Mathieu est tombé accidentellement au niveau du point de vue du cirque. Nous réfutons complètement cette thèse.

Delphine Caizergues

 

Pourtant, c’est bien cette piste qui est privilégiée par les enquêteurs depuis le signalement de sa disparition. Mais Delphine Caizergues en est certaine : il ne s’agit pas d’un accident.  “On est persuadé que Matthieu ne se trouve pas là”, martèle-t-elle. 

“On sait qu’ils ont menti” 

Selon la mère de famille, l’enquête a pris du retard et d’autres pistes qui auraient pu être retenues ne l’ont pas été. “On aurait pu approfondir les autres hypothèses qui ont été pointées par les gendarmes… On aurait pu gagner quatre ans.” 

Et depuis quatre ans, Delphine Caizergues redoute que son fils ait été victime d’un crime. En ligne de mire : les deux principaux suspects dans cette affaire, entendus à La Réunion dès la disparition de son fils, qui étaient à ses côtés dans le cirque de Mafate lors de sa disparition. “On sait qu’ils ont menti dès leurs premières auditions”, explique la mère de famille, qui déplore des dysfonctionnements au début de l'enquête. “Ils ont fait ça entre eux, ils se sont auto-auditionnés, entre amis. On n’est pas là pour mettre en prison qui que ce soit coûte que coûte, on veut juste savoir ce qui est arrivé à notre fils”.

On reste persuadé que des gens qui ne disent pas la vérité ont des choses à se reprocher.

Delphine Caizergues

 

À ce jour, le corps de Matthieu Caizergues n’a toujours pas été retrouvé. Les comptes-rendus de l’enquête devraient être disponibles à la fin du mois de juillet. “Tant que nous n’aurons pas la réponse et que nous n’aurons pas la localisation précise de Mathieu, nous n’arrêterons jamais”, prévient Delphine Caizergues. “On a tenu quatre ans, on est prêts à tenir encore très longtemps”. 

Écoutez le témoignage de Delphine Caizergues, receuilli par Outre-mer La 1ère 

Delphine Caizergues - les autres hypothèses

Delphine Caizergues - les recherches reprennent

Delphine Caizergues - Appel à témoin