Quelles sont les chances des footballeurs ultramarins pour la sélection de l’Euro 2016 ?

football
Montage : Varane, Coman, Payet et Martial
Les ultramarins,Raphaël Varane, Kingsley Coman, Dimitri Payet et Anthony Martial sous le maillot de l'équipe de France ©AFP
Le sélectionneur Didier Deschamps annoncera demain (12 mai), la liste des retenus pour disputer le prochain Euro en France (10 juin – 10 juillet). Les Ultramarins n’ont pas tous les mêmes chances de se retrouver parmi les 23 chanceux. Revue d'effectifs. 

Raphaël Varane : 99% 

On ne voit pas comment Didier Deschamps pourrait se passer de Raphaël Varane( à gauche). A 23 ans, le défenseur martiniquais est un patron de l’équipe de France. Vice-capitaine, il est un titulaire indiscutable en défense central. Malgré sa saison un peu compliquée au Real Madrid, nul doute qu’il disputera l’Euro.
Le but de Raphaël Varane face au Brésil le 26 mars 2015.

 Dimitri Payet : 95% 
Ignoré par le sélectionneur jusqu’au dernier rassemblement en mars dernier, Dimitri Payet (au centre) a convaincu lors des deux derniers matchs amicaux des Bleus. Face aux Pays-Bas le Réunionnais a donné le tempo du jeu et contre la Russie il a inscrit un sublime coup-franc. Longtemps Didier Deschamps lui a préféré Mathieu Valbuena, mais cette saison Payet a eu une trajectoire opposée à celle du Lyonnais. Alors que Valbuena vit une année « galère », le milieu de West Ham brille en Premier League, (9 buts – 10 passes décisives)  et est adoubé par les fans londoniens. Il a été nommé dans l’équipe type 2015-2016 du championnat anglais.
 
Le coup franc de Dimitri Payet face à la Russie le 29 mars


Anthony Martial : 85%

A 20 ans, Anthony Martial ( à droite de l'image) réalise sa saison la plus faste. Transféré à Manchester United pour un montant record : 80 millions d’euros (bonus compris). Le « Red Devil » a été convoqué pour la première fois en sélection le 27 août dernier. Depuis, il a pris part à tous rassemblements internationaux. Sa polyvalence est un réel atout pour lui. L’ancien attaquant de l’AS Monaco est capable de jouer aussi bien dans l’axe que sur le flanc gauche. Cette donnée peut influencer le choix du sélectionneur, qui aura fort à faire. Le Guadeloupéen a délivré quatre passes décisives en huit matchs sous le maillot tricolore. Anthony Martial porte à bout de bras son club, Manchester United, il en est le meilleur buteur avec 16 buts.
Le but d'Anthony Martial en demi-finale de coupe d'Angleterre, dans les ultimes minutes du match.


Kingsley Coman : 65% 

Un dynamiteur d’attaque : voici le profil de Kingsley Coman(au centre), le benjamin du groupe France. L’ailier du Bayern Munich a été appelé pour la première fois chez les A en novembre 2015, lui qui a fréquenté toutes les sélections en catégories jeunes. En club comme en équipe de France, le Guadeloupéen a prouvé qu’en 20 minutes il pouvait faire basculer une rencontre : un but contre la Russie et une passe décisive face aux champions du monde allemands. Rapide technique, Coman a une capacité indéniable d’accélération et d’élimination. Il peut délivrer des passes décisives et marquer. Un profil de joker idéal qui pourrait plaire au sélectionneur, surtout dans ce genre de compétition, où les matchs couperets sont légions.
Le but de Kingsley Coman contre la Russie le 29 mars 2016.


Moins de 50% de chances

Lacazette, Kurzawa, Clichy
Alexandre Lacazette ( à gauhce), Gaël Clichy (en bas à droite) et Layvin Kurzawa (en haut à droite), eux au moins de chances de participer à l'Euro 2016 ©AFP


Alexandre Lacazette : 30%

Si le sélectionneur Didier Deschamps ne s’arrêtait qu’au critère de la forme du moment pour composer sa liste, Alexandre Lacazette aurait eu toutes les chances d’y être. Depuis janvier, l’attaquant guadeloupéen a trouvé à 15 reprises le chemin des filets en championnat. Mais Didier Deschamps un adepte de la notion de groupe. Dans cette optique, Alexandre Lacazette concède du retard vis-à-vis d’Olivier Giroud et d’André Pierre Gignac, convoqués lors des deux derniers rassemblements. Une surprise n’est tout de fois pas à exclure pour le meilleur buteur français de Ligue 1 lors des deux dernières saisons.
 

Gaël Clichy et Layvin Kurzawa : 20%

Le dernier match en équipe de France de Layvin Kurzawa en Bleus remonte au 18 novembre 2014, encore plus loin pour Gaël Clichy : 2013. Les deux latéraux antillais ne sont pas les premiers choix du sélectionneur qui privilégie Patrice Evra et Lucas Digne. Un autre élément plaide en leur défaveur, Didier Deschamps pourrait ne prendre qu’un unique défenseur latéral gauche, de fait obtenir une place de plus dans le secteur offensif, secteur le plus fourni. Jérémy Mathieu rempli les critères car il peut jouer en défense centrale et également sur un côté, ce n’est pas le cas de Clichy et Kurzawa.
 
Didier Deschamps annoncera sa liste des 23 demain soir, aux alentours de 20h.