outre-mer
territoire

Qui sont les victimes de l'attentat de Nice ?

terrorisme
Un homme blessé  lors de l'attentat sort de l'hôpital de Nice
Un homme blessé lors de l'attentat sort de l'hôpital de Nice ©ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Des familles en vacances, une mère de famille originaire de Madagascar, des touristes étrangers, un pisciculteur, un commissaire de police, des enfants : tels sont les profils des 84 morts ce 14 juillet à Nice. Pour l’instant, aucun ultramarin ne figure officiellement parmi ces victimes.  
Parmi les 84 victimes de l'attentat de jeudi à Nice, on ne compte pour l'instant officiellement aucun ultramarin. Il reste cependant une quinzaine de victimes de l'attentat de Nice encore non identifiées. Il s’agit de personnes décédées, mais aussi de blessés qui sont toujours en réanimation et qui n'avaient pas ou qui ont perdu leurs papiers d'identité au moment du drame.

Le CHU de Nice
Le CHU de Nice ©AFP

Pronostic vital

L’attentat de Nice a fait 84 morts, selon un dernier bilan. Un total de 85 blessés sont encore hospitalisés suite à cette attaque mortelle au camion. Le pronostic vital de 18 personnes, dont un enfant, était toujours engagé ce dimanche, trois jours après l'attentat commis sur la Promenade des Anglais à Nice, a annoncé la ministre de la Santé Marisol Touraine.
 

Des touristes, des familles et des enfants

Parmi les 84 victimes, on compte beaucoup d’étrangers, des Russes, des Américains, des Tunisiens, des Suisses, des Belges, des Marocains ou encore des Polonaises. Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de cet attentat a clairement voulu faire le plus de victimes. De nombreux enfants et adolescents figurent parmi les morts et les blessés, mais aussi un commissaire, un pisciculteur, un buraliste de Paris, un professeur... 

Une mère de famille orginiaire de Madagascar

Parmi les femmes dont la vie a été fauchée par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, Mino Razafitrimo, 31 ans. Cette mère de famille originaire de Madagascar était installée dans la région niçoise depuis 12 ans. Cette assistante de direction était venue assister au feu d'artifice avec ses deux enfants, âgés de quatre et six ans. "Tous deux ont survécu", a précisé à l'AFP un proche de la victime, qui précise que la jeune femme était une personne "joyeuse" et "très impliquée au sein de la communauté malgache de Nice".
               
 
Publicité