publicité

Le rappeur Mahorais Vin2S sermonné par le diocèse de Bourges

Le diocèse de Bourges s'est élevé contre l'initiative du rappeur mahorais Vin2S de tourner sans autorisation un clip dans l'église Saint-Pierre de la ville. Le délégué diocésain à l'information dénonce "le blasphème" d'un lieu de culte. L'archevêque a décidé de fermer provisoirement l'église.

© DEGAS Jean-Pierre / hemis.fr / Hemis / Vin2S
© DEGAS Jean-Pierre / hemis.fr / Hemis / Vin2S
  • Par Pierre Lacombe
  • Publié le , mis à jour le
Tourner un clip dans un lieu de culte et sans autorisation... Il fallait oser ! Le chanteur de rap Mahorais Vin2S l'a fait et s'est attiré en retour les foudres du diocèse. "De nombreuses personnes ont imaginé légitimement que l'archidiocèse de Bourges ait pu donner son accord à cet enregistrement", indique François Chasseriau, délégué diocésain à l'information du diocèse de Bourges dans le journal Le Berry Républicain. Ajoutant, cette intiative "a pu porter atteinte à l'intimité spirituelle de nombreux croyants dont le lieu de culte a été ainsi blasphémé, étant rappelé que l'autel sur lequel la personne s'est assise est lieu sacré comprenant les reliques de martyrs."

L'archevêque de Bourges ferme l'église

Le jeune chanteur qui produit lui-même ses chansons et ses clips confiait récemment au Berry Républicain avoir tourné l'une de ses vidéos à l'intérieur de la cathédrale de Bourges : "C'est un bâtiment majestueux et le rendu des images est vraiment magnifique." "Une information mensongère", indique le diocèse car c'est un autre lieu de culte de la ville, l'église Saint-Pierre, "lieux de paix, de recueillement et de prière, qui a servi de décor", précise le diocèse de Bourges. 

© Capture d'écran Youtube
© Capture d'écran Youtube
L'archevêque de Bourges, Mgr Armand Maillard, a pris cette affaire très au sérieux au point de décider de la fermeture de l'église au public jusqu'à ce mercredi 14 juin à 18H30, date et heure de la messe dite "de réparation", prévue par le code de droit canonique en cas de...profanation ! Contacté par la 1ere.fr, Vin2S affirme étre touché par cette décision.

"Le fait fait que le diocèse voit ça comme un acte de sacrilège ou une provocation envers les chétiens, c'est vraiment du grand n'importe quoi. Ils ont oublié que ce n'est que de la musique. J'ai juste pris quelques images pour coller au thème du morceau".


Vin2S, 23 ans, est originaire de Mayotte. Il est arrivé dans l'Hexagone à l'âge de 14 ans. Passionné de musique, il a sorti depuis 2015 six morceaux de rap qu'il a mis en ligne sur son compte Youtube: ALM, Freestyle en attendant Naamm, EwB°2 official, Armé, Pardonner et Noir. 

Regardez le reportage de nos confrères de France 3 Centre-Val-de-Loire 
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play