publicité

Un réalisateur guadeloupéen cherche des fonds sur le net pour terminer son film

Harry Eliézer a besoin d’aide pour terminer son projet. Ce journaliste d’origine guadeloupéenne réalise son premier film-documentaire Chimen an mwen (Mon chemin). Il lui manque 3 000 euros sur les 20 000 nécessaires. La cagnotte de financement participatif se termine dans deux jours. 

Harry Eliézer, journaliste et réalisateur © Némo Walinka
© Némo Walinka Harry Eliézer, journaliste et réalisateur
  • Arthur Jégou
  • Publié le , mis à jour le
Chimen an mwen raconte l’histoire d’un homme : Harry Eliézer, un Français d’origine guadeloupéenne qui a grandi à Paris et qui retourne sur les traces de ses origines en Guadeloupe. Une quête d’identité pour ce journaliste. Regardez les premières images de ce projet de documentaire :

Pour terminer son film, Harry Eliézer a besoin d'argent. Il a lancé sur le net une opération de crow funding (financement participatif). Aisni sur le site KisskissBankbank, son projet est en ligne. Il ne reste que deux jours pour y apporter sa contribution

Tournage en Guadeloupe et en Martinique

Avec la somme récoltée, Harry Eliézer et son équipe de tournage pourront poursuivre la réalisation du documentaire débutée en novembre 2015. Cette contribution financière doit permettre la prochaine session de tournage, qui doit se dérouler en Guadeloupe et en Martinique, en février 2017.

Comment vivre ensemble ?

A travers son parcours, Harry Eliézer a une double volonté. Il souhaite avant tout transmettre. Transmettre aux jeunes générations, qui comme lui, sont confrontées à ce pluriculturalisme. "Il faut accepter que l’on a plusieurs cultures. Et chercher à les connaître, pour pouvoir mieux se connaître", explique le néo-réalisateur. La seconde volonté est d’interroger sur le vivre ensemble ? " Qu’est-ce que cela signifie ? Comment y arriver ?".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play