Rhum J-4 : charabia de la mer, haute voltige et abstinence... de bisous [Journal de Bord #4]

voile
RDR
©OLIVIER BLANCHET / DPPI
Plus que 4 jours avant le départ de la Route du Rhum! 123 marins vont quitter Saint-Malo pour tenter de rallier Pointe-à-Pitre. En attendant le jour J, La 1ère vous propose, chaque jour, de suivre les coulisses du départ sur les quais dans le pavillon réservé aux commerçants et artisans antillais.

#Le Rhum pour les nuls

Les 123 skippers de la course sont répartis dans six catégories : Ultimes, Multi50, IMOCA, Class40, Rhum Mono et Rhum Multi. Si, comme nous, vous n'y comprenez rien, pas d'inquiétudes! Eric Stimpfling décryte chacune de ces catégories. À commencer par les Rhum Mono, des monocoques d'au moins 39 pieds. 17 solitaires sont inscrits dans cette catégorie. C'est le cas de Willy Bissainte et Luc Coquelin.  

#Des médocs mais pas de bisous

Ils sont capables de se recoudre seul. Les marins de la Route du Rhum embarquent avec eux une trousse de secours très complète. Écoutez Thibaut Vauchel-Camus détailler son contenu. Il explique aussi pourquoi il a cessé de faire la bise... Le marin répond à Alain Rosalie. 
 

#Vertige

Les préparateurs des bateaux ont, parfois, pour mission de se hisser en haut du mat pour y travailler. Les mâts peuvent atteindre une quarantaine de mètre de hauteur pour les bateaux les plus grands, ceux de la catégorie des Ultimes. De quoi donner le vertige à certains... 
 

#À table!

Ce soir La 1ère vous propose de découvrir le banana split revisité par la chef pâtissière et chocolatière, Naomi Martino. Chaque jour, le pavillon de la Guadeloupe propose d'irrésistibles délices.   

#Mascotte

C'est l'attraction du jour! Une gigantesque hermine sillonne le village à la rencontre de certains des 2 millions de visiteurs attendus à Saint-Malo jusqu'au départ. 

L'hermine est l'un des emblèmes de la Bretagne. Elle est symbolisée sur le drapeau de la région et est à l'origine de l'une de ses devises : "Kentoc'h mervel eget bezan saotret", c'est-à-dire "Plutôt la mort que la souillure".  On raconte ici que, au cours d'une chasse, Anne de Bretagne vit un jour une hermine blanche préférer mourir plutôt que salir sa fourrure immaculée en traversant un point d'eau boueux. La duchesse lui laissa la vie sauve et l'hermine serait devenue le symbole de l'orgueil des Bretons...
 

Mal de mer ou mal du pays?

Dominique Rivard s'est prêté au jeu du Bla bla au Rhum