Rhum J-6 : voiliers comestibles, légende des mers et affluence en hausse [Journal de Bord #2]

voile
RDR
©Christophe Parfait
Plus que six jours avant le top départ de la Route du Rhum 2018. Dimanche, 123 marins s’élanceront de Saint-Malo, direction Pointe-à-Pitre. En attendant, la fête bat son plein dans la cité corsaire, sur les pontons et dans le pavillon de la Guadeloupe. Ambiance!

#La gastronomie à l'honneur

Des voiliers comestibles à base de caramel tropical? C'est l'idée originale de Leïla Albert qui prodigue ses conseils aux visiteurs du pavillon de la Guadeloupe. Installée au stand de la banane antillaise, elle réalise des petites douceurs "peyi". Miam Miam!!!

Leïla Albert est une ancienne candidate d'une émission de télévision consacrée à la pâtisserie. Et elle n'est pas la seule à Saint-Malo à proposer des initiatives gastronomiques. La Région Guadeloupe a lancé un défi à  trois chefs guadeloupéens et un chef malouin. Ils doivent réaliser une oeuvre culinaire éphémère à partir des produits proposés dans le village.   

#Record à battre

Deuxième semaine de vacances dans l'hexagone et, chaque jour qui passe, le nombre de visiteurs grimpe à Saint-Malo. 3.000 personnes arrivent chaque heure! Et ce n'est que l'une des trois entrées principales du village de la Route du Rhum ! Le décompte est réalisé par les bénévoles de la SNBSM, la Société Nautique de la Baie de Saint-Malo, postés aux différentes entrées.  Lors de la précédente édition, en 2014, 2 millions de personnes se sont déplacées jusque dans la cité malouine pour admirer les bateaux et profiter de l'ambiance du village. Cette année, les organisateurs espèrent bien battre, de nouveau, ce record.
 

#Le retour de Neptune

C'est une légende qui reprend le mer, 41 ans après sa mise à l'eau : le voilier Neptune. A la barre, Bernard Deguy s'apprête à prendre le départ de la Route du Rhum, lundi, c'est-à-dire un jour après le départ officiel. Son voilier de 18,30m va suivre la même route que les 123 bateaux engagés dans la compétition, mais hors-course. Les organisateurs de la transat ont proposé au marin de 72 ans de mener ce navire, immatriculé en Martinique, de Saint-Malo à Pointe-à-Pitre. Mais pas en solitaire. Bernard Deguy aura un coéquipier : 
   

#L'interview décalée

Rodolphe Sepho, l'un des skippers guadeloupéens engagés en Class40, s'est prêté à notre Bla Bla Au Rhum! Cela nous a permis d'apprendre qu'il peut lui arriver d'avoir le mal de mer...  

#Le portrait du jour

Carl Chipotel à l'honneur aujourd'hui sur la1ere.fr. Le commandant des pompiers des Abymes à accepter de répondre à nos questions avant d'entamer sa toute première Route du Rhum.