Rio 2016 : Les larmes d'Emilie Andéol, les stades vides et les médailles de Bolt

jeux olympiques
Neymar, Emilie Andéol et Christophe Lemaître
Neymar, Emilie Andéol et Christophe Lemaître ©AFP
Des larmes, des performances hors-normes ou au contraire des médailles suprises pour des outsiders... Qu'est-ce que les journalistes des Premières et de France Ô retiendront de ces Jeux olympiques 2016 ? La réponse en images.

#C’est fini

Ca y est, les Jeux olympiques se sont terminés par la cérémonie de clôture. Et les athlètes, comme les journalistes prennent le chemin du départ. Même le temps semble marquer une fin de cycle, de gros nuages assombrissaient dès dimanche le ciel bas tandis que de violentes bourrasques faisaient rage.
Et puisque c’est l’heure du bilan, nous avons demandé aux journalistes, chargés de production et techniciens des 1eres et de France Ô, quelles images ils retenaient de ces Jeux ?

Alfonso Martinez (Guyane 1ere)
Le nageur Michael Phelps: “Il a tout simplement rejoint le panthéon des héros mythologiques”, estime le journaliste reporter d’images de Guyane 1ère, au sujet de l’Américain détenteur de 25 titres olympiques, décrochés entre 2004 et 2016.

phelps
Michael Phelps ©Martin BUREAU / AFP

Corinne Bergeron (Guyane 1ere):
“L’épopée des handballeuses françaises. Nous les avons suivies depuis le début des Jeux, et les voir arriver jusqu’en finale, c’était vraiment fort”. Autre phénomène marquant pour la rédactrice en chef adjointe : “Les stades étaient parfois vides. On se dit que de nombreux Brésiliens auraient aimé y avoir accès, mais n’ont pas pu faute de moyen. Voir ces sièges vides, c’était vraiment dommage”.
Médaille d'argent pour les handballeuses tricolores à Rio
Médaille d'argent pour les handballeuses tricolores à Rio ©vincent curutchet / DPPI Media


Mahm El Mamoune, (France Ô):
“La victoire du Brésil au football, face à l’Allemagne, aux tirs au but. C’est une revanche sur la Coupe du Monde. Et cette médaille, dans ce sport national, elle vaut toutes les autres. Quand on a vu la joie de Neymar… Il a pourtant gagné la Ligue des champions avec le Barça, mais là c’était autre chose”.

Neymar
Neymar après avoir inscrit le penalty qui offre la médaille d'or au Brésil ©Odd Andersen / AFP

Nicolas Lurel (Guyane 1ere) et Martin Baumer (Radio Outre-mer 1ere)
La médaille de bronze de Christophe Lemaître au 200 mètres. Je suis content par rapport à ce qu’il a enduré, ça m’a touché, parce qu’il la méritait cette médaille. Tout m’a touché chez lui, et son humilité est exemplaire…”

“Il était tellement heureux de finir sur le podium olympique”, ça m’a touché renchérit Martin Baumer.

lemaitre
Christophe Lemaître après sa troisième place au 100 mètres ©Fabrice COFFRINI / AFP

Johnny Lerivain (Réunion 1ere)
La médaille d’or de la judokate brésilienne Rafaela Silva (-57 kg), après avoir échoué en 2012, et subit de nombreuses attaques racistes et sexistes de la part des Brésiliens eux-mêmes. “C’était au tout début des Jeux, c’était très émouvant, cette athlète a une belle histoire, et l’ironie de l’histoire a fait que c’est elle qui a rapporté au Brésil sa première médaille dans ces Jeux”.

Sandra Bacon et Francis Gibrien (France Ô)
L’or d’Emilie Andéol au judo (+78 kg). “Elle est arrivée à Rio, je ne sais même pas si elle pensait terminer sur le podium, et elle a battu la championne du monde pour prendre l’or olympique”, explique Francis Gibrien. “On la sentait habitée, très émue, ses larmes sur le podium… C’était un moment très fort”, renchérit Sandra Bacon.

Julie Straboni (Radio Outremer 1ere)
"L’image que je retiendrai c’est le navigateur tahitien Billy Besson qui a fait toute sa compétition avec une hernie discale. Je le revois, allongé par terre pendant que sa coéquipière Marie Riou préparait le bateau, ou encore courbé en deux, appuyé sur une autre personne pour répondre à notre interview. Il répondait à nos questions avec des sanglots dans la voix", se souvient la journaliste. “ll n’a jamais pensé à abandonner, et ça c’est incroyable”.

Bruno Jean-Baptiste (France Ô)
“Sans hésiter les trois médailles d’or du Jamaïcain Usain Bolt (100m, 200 m et 4 x 100m). Réussir à faire ça trois fois d’affilée, presque sans forcer, ça force l’admiration”.
Usain Bolt
Usain Bolt après sa médaille d'or sur 100 mètres à Rio ©OKAN OZER / ANADOLU AGENCY