publicité

Route du Rhum

rss

Route du Rhum : Damien Seguin défie un océan de préjugés


Il a fait ses preuves sur les deux précédentes éditions. Le Guadeloupéen Damien Seguin s’apprête à embarquer pour une nouvelle Route du Rhum aux côtés de valides. Né sans main gauche, le double champion paralympique est aujourd'hui un skipper à part entière.

A 39 ans, Damien Seguin va prendre le départ de sa troisième Route du Rhum. © Fred TANNEAU / AFP
© Fred TANNEAU / AFP A 39 ans, Damien Seguin va prendre le départ de sa troisième Route du Rhum.
  • Par Angélique Le Bouter
  • Publié le
C’est un nouveau défi qu’il s’est lancé. Après avoir couru la Route du Rhum en Class40 en 2010 et 2014, Damien Seguin voit beaucoup plus grand cette année. Le skipper guadeloupéen a opté pour un IMOCA, un monocoque de 60 pieds, soit 18,28 m. A bord de son "Groupe Apicil", il s'engage, une nouvelle fois, sur une transat en solitaire. 
© ALB
© ALB

À l'exception d'un manchon sur la colonne de winch, rien à bord ne varie des autres bateaux. C’est le skipper qui s’adapte au bateau, et non pas l’inverse. Et il s’adapte brillamment. Double champion paralympique, Damien a également remporté le Tour de France à la Voile.
 

Des pieds et des mains

Fort de ces succès, Damien Seguin s’est mis en tête un objectif : faire voler en éclat les préjugés sur le handicap à travers la voile. Il a créé l’association "Des Pieds et des Mains" afin de développer l’accès des handicapés aux sports nautiques. Il souhaite ainsi favoriser la mixité dans les structures.
Car à bord de son voilier, il n'est plus question de handicap. "Ça a donné un sens à ma carrière sportive qui va au-delà du résultat, explique-t-il au micro d'Eric Cintas. Je crois que j’ai envie d’écrire une belle histoire. Et si cette histoire peut avoir de l’écho auprès des autres, surtout auprès des jeunes, c’est que du bonus."

"Il y avait beaucoup d’interrogations sur mes capacités à pouvoir faire du bateau, surtout en solitaire, se souvient le navigateur. Je me suis attaché à répondre à ces questions-là." Son palmarès prouve qu’il avait raison.  
 

La Guadeloupe au cœur 

L'arrivée à Pointe-à-Pitre, Damien Seguin l'attend avec impatience. Il a vécu en Guadeloupe de 1989 à 1999. C’est là qu’il s’est pris de passion pour la voile.  "J’ai hâte d’y arriver, confie le skipper dont les parents vivent à Sainte-Rose. C’est un endroit que j’adore et il commence à faire un petit peu froid ici à Saint-Malo, donc je serai mieux de l’autre côté, c’est évident."

Le skipper rêve de franchir la ligne d'arrivée en journée, afin de profiter au maximum de l’accueil des Guadeloupéens. "Cette Route du Rhum porte vraiment en local, elle a une vraie résonance et les gens se l’approprie aussi en Guadeloupe et ça, c’est très important."
 

Objectif Vendée Globe

C’est son prochain défi. Damien Seguin rêve de participer au Vendée Globe, le tour du monde en solitaire. La prochaine édition s’élancera en 2020. Et pour y parvenir "la Route du Rhum est un passage obligé. Je ne l’ai toujours pas gagnée. Tant que je ne la gagne pas, je vais continuer."

Regardez le reportage D'Eric Cintas, Emmanuel Gire et Rael Moine : 

Sur le même thème

#RDR2018 La Route du Rhum sur Twitter
Les Légendes du Rhum Webdoc de France 3 Bretagne
publicité
La Route du Rhum sur les 1ère

Pour ne rien rater de cette Route du Rhum 2018, restez connectés. Chaque jour, suivez les préparatifs de la course sur la1ere.fr, ainsi que sur notre page Facebook et notre compte Twitter. Dimanche 4 novembre, suivez en direct vidéo le départ de Saint-Malo. Durant toute l'épreuve, la1ere.fr consacrera des gros plans aux marins des Outre-mer engagés dans la course. Et l'arrivée sera bien sur à vivre en direct avec Guadeloupe la 1ère !

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play