publicité

Rugby : les Barracudas de Saint-Barth, champions des Antilles-Guyane, soutiennent le Racing 92

Les Barracudas de Saint-Barth sont devenus champions des Antilles-Guyane il y a trois semaines en battant successivement l’US Robert de la Martinique (24/13) et le Stade Cayennais (Guyane) en finale (22/6) pour cette saison 2015/2016. Ils soutiennent également le Racing 92.

Les champions Antilles-Guyane 2016, au stade de St-Jean. Debout de g.a.d, William Maurel , David Lestas, Alexandre Ros, Nathan Benchimol, Yann Seguy, Virgile Vergniault, Olivier Rivera ( président ) , Martin Himeur, Quentin Verriez, Eric Lalouette, Christopher Bassage, Xavier Lurel , Laurent Frances, Fabien Maurel ( entraîneur des avants )
Accroupis de g a d, Etienne Guerrero ( préparateur physique ), Jean Edmond Amblard, Mathieu Carbonnel , Mickaël Darcourt, Nicolas Trujillo, Philippe Bertin , Paul Bessieres (entraîneur joueur des arrières ) © DR
© DR Les champions Antilles-Guyane 2016, au stade de St-Jean. Debout de g.a.d, William Maurel , David Lestas, Alexandre Ros, Nathan Benchimol, Yann Seguy, Virgile Vergniault, Olivier Rivera ( président ) , Martin Himeur, Quentin Verriez, Eric Lalouette, Christopher Bassage, Xavier Lurel , Laurent Frances, Fabien Maurel ( entraîneur des avants ) Accroupis de g a d, Etienne Guerrero ( préparateur physique ), Jean Edmond Amblard, Mathieu Carbonnel , Mickaël Darcourt, Nicolas Trujillo, Philippe Bertin , Paul Bessieres (entraîneur joueur des arrières )
  • Eric Cintas
  • Publié le
Déjà sept fois détenteurs du titre de champion de Guadeloupe, les hommes du président Olivier Rivera, un Catalan installé depuis dix ans sur la petite île du nord de la Caraïbe, ont donc conquis les deux trophées. Un peu comme si le Racing 92 devenait champion d’Europe et champion de France.
 
À Saint-Barthélémy, paradoxalement avec peu de moyens, le rugby est en train de devenir le sport roi de l’île aux milliardaires. Créé en 1984 par une bande de copain, le club, souvent encouragé et aidé ponctuellement par des ex-joueurs installés à St-Barth (Thomas Castaignede, Christian Califano ou Vincent Moscato) ou de passage (Hugo Mola, entraîneur du Stade toulousain ou Felix le Bourhis, UBB) se taille une belle réputation dans la zone Antilles Guyane. Certains joueurs sont même passés par des clubs en métropole (Usap pour Virgile Vergniault, Lou, Agen) et, trop attachés à leur île, reviennent ensuite apporter un plus indéniable au club .
 

Véritable essor du rugby à St-Barth

Mais le rugby sur l’île a connu un véritable essor avec l'installation en 2010 d’un terrain synthétique, remplaçant le vieux stabilisé, terrain mixte rugby football financé par le milliardaire Roman Abramovitch. Le propriétaire du club anglais de Chelsea a entièrement pris en charge le coût des 6000 m2 de pelouse synthétique et de six pistes d'Athletisme .
 
Puis les président Hervé Pierre et Olivier Rivera ont fait le reste. Résultat, 80 gamins sont à l'école de rugby des U6 aux U16, 40 licenciés jouent en seniors, et Kappa, le même équipementier que le Racing 92 a fourni au club un jeu de maillot neuf, ciel et blanc, couleur de champions. Bon présage ?
 
Samedi au club house de Saint-Jean, les ciel et blanc des Barracudas seront à fond derrière le Racing 92. Il sera alors près de midi sur l'île, l’heure pour le Racing d'entamer sa quête d’un premier trophée du côté du stade des lumières de Lyon.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play