Scandale à Porto Rico autour d'une aide d'urgence non utilisée

cyclones
porto rico maria
"Que tombent les corrompus", peut-on lire sur une pancarte brandie par un manifestant à Porto Rico après la découverte d'un entrepôt rempli de fournitures d'urgence, non utilisé après le passage du cyclone Maria. ©JOSE JIMENEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La découverte à Porto Rico d'un entrepôt rempli de fournitures d'urgence, manifestement destinées aux sinistrés de catastrophes naturelles, a déclenché lundi un tollé dans l'île caraïbe et l'ouverture d'une enquête judiciaire.
Une vidéo publiée samedi sur Facebook montre un entrepôt à Ponce, dans le sud du territoire américain, rempli d'articles d'urgence non distribués, comme des tentes, des couches et de l'alimentation pour bébés, des radios, des piles, des réchauds portables et des milliers de bouteilles d'eau apparemment périmées.

Une partie de cette aide était vraisemblablement destinée aux victimes de l'ouragan Maria, qui a ravagé l'île en septembre 2017 et fait officiellement 3.000 morts. Porto Rico est également victime depuis trois semaines d'une série de tremblements de terre.

"Partagez ça (...) afin que vous puissiez voir ce qu'est l'impudence à Porto Rico", dit l'auteur de la vidéo, le blogueur Lorenzo Delgado Torres, qui se fait appeler "Le Lion Contrôleur".
 
Plus de 5.000 personnes vivent dans des camps à ciel ouvert en raison des centaines de séismes qui ont touché le sud de l'île depuis le 28 décembre. Après la mise en ligne de la vidéo, beaucoup d'entre eux se sont rendus à l'entrepôt et l'ont pillé.
 

Manifestations

La gouverneure Wanda Vazquez Garced a réagi au scandale en limogeant immédiatement Carlos Acevedo, le chef de l'agence locale de gestion de l'urgence, ainsi que Fernando Gil Enseñat, le secrétaire au Logement. Le gouvernement a demandé à la justice que "les mesures qui s'imposent soient prises", a déclaré Mme Vazquez Garced dans un communiqué.

Des dizaines de personnes ont manifesté lundi contre elle dans la capitale, San Juan, une scène rappelant celles de juillet.

Le précédent gouverneur, Ricardo Rossello, avait dû démissionner sous la pression des manifestants après la publication d'une conversation sur la messagerie Telegram où lui et d'autres membres du gouvernement se moquaient des victimes de l'ouragan Maria.
 

Insensibilité

Le chanteur portoricain Ricky Martin, qui avait soutenu ces manifestations, a déclaré lundi sur Instagram qu'il se rendrait sur l'île pour répondre à cette nouvelle urgence: "Je suis en route pour Porto Rico. D'ici peu, je vous accompagnerai de nouveau dans cette revendication de respect, de justice et de paix".
 
Voir cette publication sur Instagram

Lo ocurrido en un almacén en Ponce, Puerto Rico es un acto de insensibilidad, de maltrato e irresponsabilidad sinigual. En los momentos de mayor necesidad de nuestra gente, los que suponen sean los líderes han vuelto a fallar. Han vuelto a faltar a los derechos más básicos de los seres humanos: agua, techo, educación, seguridad... Lo hicieron con maldad. No hay otra explicación. Pero, entre tanta indignación y para consuelo de todos, vuelvo a ver a la gente, a los nuestros, despiertos, atentos y sobre todo, de pie. Luchando, defendiendo, cuidando, protegiendo y regalando amor a lo largo y ancho de ese tesoro que es nuestro Puerto Rico. En este vídeo podrán ver a un pueblo unido y yo desde aquí, celebrando una alianza tan sólida y bonita con nuestros amigos de @SERPuertoRico. Unimos fuerzas para llevar bienestar a quienes más lo necesitan luego de los terremotos en el sur de mi tierra. Estoy con ustedes. Sintiendo el dolor y firme en defender lo que corresponde, lo que es digno para todos. Voy en ruta a Puerto Rico. Muy pronto les vuelvo a acompañar en este reclamo de respeto, justicia y paz. Ahí los veo, mi isla. P.d. Y a todxs lxs voluntarios que sin esperar nada a cambio lo entregan todo por el bienestar de sus compatriotas, MUCHAS GRACIAS.

Une publication partagée par Ricky (@ricky_martin) le


"Ce qui s'est passé dans un entrepôt à Ponce, à Porto Rico, est un acte d'insensibilité, d'abus et d'irresponsabilité sans pareille", a-t-il ajouté.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live