outre-mer
territoire

Sécheresse à Mayotte : la préfecture annonce des coupures d'eau

france
Vue de la ville de Mamoudzou, à Mayotte
©© AFP/ARCHIVES, RICHARD BOUHET
Face à la sécheresse qui touche le département, la préfecture de Mayotte annonce ce mercredi 14 décembre des coupures d'eau. L'objectif : économiser la ressource d'eau potable en attendant la saison des pluies.
La préfecture de Mayotte a annoncé, mercredi 14 décembre, que des coupures d'eau programmées auraient lieu dans le sud de l'île dès vendredi pour économiser la ressource en eau potable jusqu'à ce que la saison des pluies démarre.
 
"La situation est difficile, ce qui nous amène à prendre des décisions tout autant difficiles", a plaidé Frédéric Veau, le préfet de Mayotte. Le peu d'averses qu'a connu l'île ces dernières semaines "ne suffisent pas à reconstituer les réserves qui sont à un niveau bas", a reconnu encore le préfet.
 

Des rivières à sec

A Mayotte, près de 80% de la ressource en eau potable provient de deux retenues collinaires et de captages en rivière. Or, la retenue collinaire qui alimente à 84% le sud de l'île est actuellement remplie à 20% de sa capacité totale et pourrait être vide début janvier. Et d'après Bertrand Laviec, le délégué départemental de Météo-France, la saison des pluies débuterait "entre mi-janvier et fin janvier dans le meilleur des cas, et début février dans le pire des cas".
 

Déjà des restrictions d'eau

Après avoir publié un arrêté préfectoral restreignant les usages de l'eau le 22 novembre, la Préfecture de Mayotte a décidé mercredi d'organiser des coupures d'eau dans huit communes du sud de l'île "jusqu'au retour à la normale, jusqu'à la saison des pluies", a indiqué le préfet.
 

65 000 habitants touchés

La Mahoraise des Eaux, qui assure la distribution de l'eau potable sur le territoire, en accord avec la Préfecture, assurera donc une alimentation en eau de 22 heures par tranche de 48 heures pour chacune des huit communes.
 
Près de 65.000 habitants sont concernés par ces coupures (sur une population totale de 212.600 habitants) et 33 points d'eau potable collectifs devraient être opérationnels d'ici vendredi pour permettre aux résidents des huit communes du sud de s'approvisionner
 

 
Publicité