Soignants non vaccinés : le ministre de la Santé veut statuer "très rapidement" sur leur sort

coronavirus
François Braun
François Braun, ministre de la Santé ©JOEL SAGET / AFP
Le ministre de la Santé, François Braun, a promis, mercredi, de répondre "très rapidement" à la "question compliquée" de la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19. Ils sont particulièrement nombreux aux Antilles et en Guyane où l’épidémie connait actuellement un rebond.

Réintégrer ou non les soignants suspendus parce qu'ils ont refusé la vaccination contre le Covid-19 est une "question compliquée" et un "sujet épineux" pour François Braun. Auditionné par la commission des lois du Sénat, mercredi 13 juillet, le ministre de la Santé s'est engagé à y répondre "très rapidement", précisant qu'une décision sera prise "avant le délai de trois mois prévus pour les rapports".

Suivre l'avis des scientifiques

Pour prendre sa décision, François Braun s'est engagé "à saisir dans les jours qui viennent les autorités de santé". "Avant la fin de la semaine", précise-t-il. Le ministre entend s'appuyer sur les avis de la Haute Autorité de Santé et du Conseil consultatif national d’éthique. "Nous avons toujours pendant cette pandémie suivi l’avis des scientifiques et nous continuerons à suivre l’avis des scientifiques."

Une fois ces "avis récupérés", il réunira les syndicats de personnels soignants afin d'avoir "une discussion transparente avec eux, que chacun prenne ses responsabilités, non pas sur des idées mais sur des arguments scientifiques précis." Le ministre de la Santé a rappelé qu'environ "12 000 professionnels de santé" étaient concernés, soit 0,4 % de l'ensemble des professionnels de santé. La fédération hospitalière estime que "sur les 263 000 infirmières de service public hospitalier, il y en a moins de 500 qui sont concernées par cette suspension."

Le nouveau ministre de la Santé reprend à son compte la promesse d'Emmanuel Macron. En juin, dans un entretien accordé à la presse locale, le président de la République avait évoqué la réintégration des personnels soignants non vaccinés après le feu vert du Conseil scientifique. "Lorsque les autorités sanitaires nous diront qu'on est revenu dans une situation qu'on appelle endémique, qu'il n'y a plus de risque, à ce moment-là, un travail de réintégration se fera" avait-il expliqué.

Rebond épidémique

La France connait cependant un rebond de l'épidémie de Covid-19, et les Outre-mer ne sont pas épargnés. "La Guadeloupe, et dans une moindre mesure la Guyane et La Réunion, font face à une résurgence épidémique mais selon une cinétique plus lente qu’en métropole", a affirmé mercredi le ministre de la Santé qui a par ailleurs rappelé que la Martinique avait connu une situation similaire il y a quelques jours.

"La situation s’améliore désormais grâce en partie à l’engagement de la population et à la mobilisation des soignants auxquels je veux encore une fois rendre hommage", s'est félicité François Braun. "A Mayotte, à l’heure où je vous parle, le taux d’incidence est faible et la situation maitrisée." Les derniers chiffres fournis par Santé Public France montrent un taux d’incidence élevé en Guadeloupe, mais pas parmi les plus hauts de France. En moyenne dans le pays, il est de 1344 contaminations pour 100 000 habitants sur sept jours.

Coronavirus
Taux d'incidence du Covid-19 au 9 juillet 2022. ©Outre-mer la 1ère