publicité

Sophie Elizéon est la première femme réunionnaise nommée préfète

La Réunionnaise Sophie Elizeon a pris il y a quelques jours ses fonctions de préfète du Territoire de Belfort. Elle a été nommée par décret du 25 octobre 2017. Elle raconte à La1ere ses premiers pas de représentante de l'Etat, "entre fierté et humilité".

Sophie Elizeon
  • Par David Ponchelet
  • Publié le , mis à jour le

"Un sentiment de fierté de représenter l'Etat, mais aussi énormément d'humilité": contactée par La1ere quelques jours après sa prise de fonction à la préfecture du Territoire de Belfort, Sophie Elizéon est déjà immergée dans les dossiers de ce petit département de l'est de l'hexagone, où elle est désormais la représentante de l'Etat. Elle a été nommée préfète par décret du 25 octobre 2017. Elle a pris ses fonctions le 16 novembre lors d'une cérémonie très officielle. 

© Préfecture de Belfort
© Préfecture de Belfort

Le récit de sa nomination

Après avoir été déléguée interministérielle à l'égalité des chances des Français des Outre-mer de 2012 à 2015, Sophie Elizéon était préfète déléguée à l'égalité des chances auprès du préfet des Hauts-de-France (son CV en ligne par ici). Comme tous les hauts fonctionnaires, elle a été régulièrement évaluée et la préconisation du ministère de l'Intérieur était de la nommer préfète, mais elle explique à La1ere qu'elle ignorait, jusqu'à la veille de sa nomination en Conseil des ministres, la date et le lieu de son affectation.

Un mardi après-midi, alors qu'elle travaillait à l'organisation d'un déplacement d'Emmanuel Macron dans les Hauts de France sur la politique de la ville, elle a reçu un coup de téléphone du ministère de l'Intérieur lui annonçant sa probable nomination, finalement confirmée le lendemain, mercredi 25 octobre. "A ce moment là, c'est un sentiment de satisfaction et un peu de stress. Et tout se précipite : il faut s'organiser rapidement". 

Sophie Elizéon a différé de quelques jours son arrivée dans ses nouvelles fonctions en raison de la visite d'Emmanuel Macron dans les Hauts-de-France, placée sous le thème de la politique de la ville, secteur dont elle avait la charge en tant que préfète déléguée. 
© Préfecture de Belfort
© Préfecture de Belfort

Accueil chaleureux

Quelques jours après son arrivée dans le Territoire de Belfort, elle explique que l'accueil a été chaleureux dans ce petit département de l'est de la France. "Oulah, vous allez avoir froid", lui ont dit certains habitants en apprenant qu'elle est originaire de La Réunion. Mais Sophie Elizéon a le sentiment que les Terifortains retiennent surtout qu'elle est la première femme préfète de ce territoire, devenu département en 1922. 

Le Territoire de Belfort

La Réunionnaise est, pour son premier poste de préfète, nommée dans un petit département : 610 km², 150.000 habitants. Mais les dossiers importants ne manquent pas, notamment au plan économique, avec notamment la fusion Alstom-Siemens et le plan de restructuration de General Electric. "On espère beaucoup de moi, être préfète c'est être au service d'un territoire".

© DR
© DR

Et après ?

Quant à savoir si elle rêve un jour de devenir préfète de La Réunion, Sophie Elizéon explique que ce n'est généralement pas la politique du ministère de l'Intérieur de nommer des préfet-es dans des département où elles/ils ont des attaches familiales et amicales fortes, avant de conclure : "Je préfère garder La Réunion dans mon coeur". 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play