Les statues de la discorde, La marque Macron, 2 livres à découvrir dans les sorties de la semaine (9/04/21)

sorties de la semaine
Sorties de la semaine 15

Un livre décryptage sur Emmanuel Macron: un autre sur le déboulonnagge des statues en Martinique; et la mixtape de Young Chang : voici les sorties de la semaine (9/04/21)

Livres

Les statues de la discorde de Jacqueline Lalouette (éditions Passés/composés). Le déboulonnage de statues n’est pas un fait nouveau. Mais la destruction des bustes de Victor Schoelcher, le 22 mai en Martinique, revêt un sens symbolique que l’historienne Jacqueline Lalouette décrypte dans son ouvrage "les statues de la discorde." Pour elle, ces actes ont été motivés par une méconnaissance de l’histoire, "une histoire ignorée, manipulée et faussée" assène-t-elle. Ce n’est pas à Victor Schoelcher, mais à Francois Arago, son ministre de la Marine et de la Guerre qu’il aurait fallu s’en prendre. Tout comme à Louis XIV plutôt qu’à Colbert, à propos du code noir. Si l’on considère que la statuaire publique entretient la mémoire publique et nourrit l’imaginaire collectif, les héros noirs sont-ils alors suffisamment représentés dans l’espace public ? Oui répond Jacqueline Lalouette. Ce qui n’est pas l’avis de Rodolphe Solbiac, auteur de "la destruction des statues de Victor Schoelcher en Martinique."

Les statues de la discorde

 

Voyez notre reportage ( L. Otvas et F. Brauge )

 

La marque Macron de Raphaël Llorca (Editions de l’aube). Il existe moult ouvrages pour expliquer l’ascension fulgurante d’Emmanuel Macron au pouvoir. Certains ont adopté l’angle politique, d’autres l’angle sociologique ou historique. Raphaël Llorca, lui, a attaqué l’énigme Macron par le prisme de la communication, en examinant son système de représentation. "Il a compris que le pouvoir se met en signes et scène" développe le doctorant en philosophie du langage. A partir du  concept de marque, Raphaël LLorca développe une thèse convaincante sur la capacité d’Emmanuel Macron à produire du sens et des symboles. Le neutre lui permettrait ainsi de se positionner au-dessus de la mêlée (politique), en marchant sur sa jambe droite et sur sa jambe gauche.  "Il représente des valeurs opposées qui se contredisent. Mais il y a cette valeur qui a cette capacité à articuler des choses contradictoires, c’est le neutre. Le neutre déjoue les oppositions dans une forme d’esquive." Mais ce récit restera inopérant pour la prochaine élection présidentielle. C’est pourquoi, le jeune Saint-Pierrais se risque à livrer quatre scénarios probables de marque auxquels pourrait se référer Macron s’il souhaite briguer un second mandat. Une vision originale du phénomène politique, actuel locataire de l’Elysée.

La marque Macron

 

Regardez notre reportage (L.Otvas et N.Bensmaïl) 

 

Musique

Faim de Promenade de Young Chang Mc. Avec ce projet de 18 titres, Young Chang Mc refait surface musicalement parlant. Les simples séances de dédicaces lui ont permis de se reconnecter avec son public. "Quand t’as fait sept ans de placard, tu fais pas la fine bouche." On rembobine : en octobre 2016, à Nancy, l’artiste est condamné à 11 ans de réclusion criminelle pour séquestration et actes de barbarie, le tout sur fond de trafic de drogue. Autant dire que depuis sa sortie de prison, Young Chang avait des choses à dire. "Les derniers projets datent de sept, huit ans : une autre période de ma vie. J’ai d’autres messages à transmettre car j’ai d’autres vécus. Je suis prolifique. Les flows viennent tous seuls." D’où la longue liste de cette mixtape qui permet à l’enfant terrible du rap antillais de se rappeler au bon souvenir de ses fans.