outre-mer
territoire

Sortir, voir, écouter : les rendez-vous des Outre-mer dans l'Hexagone

musique
Sortir, voir, écouter : les Rendez-vous des Outre-mer dans l'hexagone
Cette semaine, du cinéma avec Minuscule 2, un dessin animé qui met à l'honneur la Guadeloupe. Ensuite, les amateurs de jazz caribéen seront comblés avec les concerts de Mario Canonge et MizikOpéyi, la formation big band de Tony Chasseur. Et un livre pour finir : "Les bokits de Jo l'Antillais".

Cinéma

"Minuscules 2. Les mandibules du bout du monde" (sortie nationale le 30 janvier).Tourné en grande partie en Guadeloupe, faisant la part belle aux Saintes, à la cascade aux Ecrevisses, au Parc national, Minuscules 2 est une ode à l’île de Maryse Condé. Ce dessin animé est très esthétique et mélange parfaitement images de synthèse et prises de vues réelles. Par ailleurs, on y découvre des insectes locaux comme la coccinelle (noire à points rouge, à l’inverse de la métropole), la sauterelle-feuille ou encore le phasme. Synopsis du film : lorsque les premières neiges tombent dans la vallée, il devient urgent de préparer ses réserves pour l’hiver. Hélas, durant l’opération, une coccinelle se trouve piégée dans les Caraïbes. Une seule solution : reformer l’équipe de choc... Pour mémoire, le premier volet, qui date de 2014, avait été distribué dans 50 pays. Il avait réuni 50 millions de téléspectateurs et remporté le César du meilleur film d’animation 2015.


Jazz caribéen

MizikOpéyi (en concert le 29 janvier au Café de la danse). Tony Chasseur et Thierry Vaton continuent de s’amuser avec leur big band. Sur l’album sorti il y a peu, on se retrouve en terrain connu : sur les 12 chansons, seulement deux d’entre elles constituent des compositions. Mais l’’album vaut surtout par ces arrangements résolument jazz caribéen. C’est ce que les deux chevilles ouvrières veulent mettre en avant, les rythmes de chez eux. A tel point qu’à l’instar des artistes latinos, ils ont repris  "Stardust", un standard de jazz en biguine. La liste des invités reste un secret bien gardé. Gageons cependant qu’il y aura du plaisir sur la scène du Café de la danse le 29 janvier au soir.

Mario Canonge (le 26 janvier au New Morning). Mario Canonge présentera son dernier album Zouk Out, sorti en novembre 2018. Avec cet opus, l’un des pianistes majeurs du jazz caribéen effectue un retour aux sources. "Zouk Out est ma conception personnelle d’un jazz aux traditions musicales rythmées par le puissant marqueur originel qu’est le tambour" explique-t-il sur son site. Pour cette démonstration, Mario Canonge s’est entouré de musiciens costauds : Michel Alibo à la basse, Arnaud Dolmen à la batterie, Ralph Lavital à la guitare. Et pour les percussions, il s’est adjoint les services du Brésilien Adriano Tenorio, sans compter Annick Tangora et Ralph Tamar au chant. Tous ne seront pas présents au New Morning. Mais avec la  formule retenue, Mario Canonge saura de toute façon faire résonner l’esprit du jazz caribéen ce samedi.

 

Jo l'Antillais

LIVRE

"Les bokits de Jo l'Antillais"

Les éditions Caraïbéditions ont lancé une nouvelle collection, Polar Ado, destinée aux jeunes et aux adolescents à partir de huit ans. "Les bokits de Jo l'Antillais, une enquête des Raid", inaugure cette innovation de l’éditeur. L’auteure, Delphine-Laure Thiriet, est une professeure de français qui a vécu en Guadeloupe, où se déroule l’histoire. Durant le Tour cycliste de l’île, un événement local majeur, un détenu dangereux s’évade et une série de cambriolages chamboulent le quartier où Jo l'Antillais vend ses fameux bokits. Mais c’est sans compter sur un groupe de jeunes amis, Roman, Anatole, Indya et Domitille (les RAID, acronyme de leurs initiales et référence à l’unité d'élite de la Police nationale), qui va mener l’enquête sur ces faits. Une équipe déterminée qui va mener ses investigations tambour battant ! (Philippe Triay)

Delphine-Laure Thiriet, "Les bokits de Jo l'Antillais" – Caraïbéditions, 120 pages, prix Hexagone : 13,00 euros (prix Antilles-Guyane : 14,95 euros)