outre-mer
territoire

Surf : la France championne du monde junior grâce aux surfeurs ultramarins

surf
L’équipe de France de surf a remporté, dimanche 25 septembre, le titre mondial junior. Vice-champions en 2014 et 2015, les Français ont été sacrés aux Açores. Le Guadeloupéen Thomas Debierre remporte la médaille d’or en cadets et le Réunionnais, Colin Doyez est en bronze en junior.
Cette fois c’est la bonne ! Vice-champions du monde junior en 2014 et 2015, l’équipe de France de surf a été sacrée au Portugal, dimanche 25 septembre, en décrochant le trophée.

Les jeunes français se sont imposés sur la première marche du podium devant 39 équipes et 370 compétiteurs. Un trophée décroché grâce à un travail d’équipe. Il y a eu la victoire du Guadeloupéen Thomas Debierre en cadet, la médaille de bronze du Réunionnais Colin Doyez en junior, et la place de finaliste de Juliette Brice (4e) en junior filles.

Surf : la France championne du monde junior grâce aux surfeurs ultramarins
Le Guadeloupéen Thomas Debierre décroche la médaille d'or aux Açores. ©Fédération Française de Surf


La tradition guadeloupéenne

En décrochant la médaille d’or, Thomas Debierre fait perdurer la tradition guadeloupéenne de rentrer des Mondiaux avec un titre individuel. Il succède ainsi à Léo -Paul Etienne en 2014 et Tessa Thyssen en 2015."Quand je suis sorti de l'eau, je n'étais pas sûr d'avoir gagné car je n'entendais pas bien les scores. Je les ai vus entrer dans l’eau et venir vers moi (les autres Français, ndlr), et je me suis dit que c’est bon, ça y est, je suis champion du monde, c'est le plus beau jour de ma vie", a déclaré le Guadeloupéen à sa sortie de l’eau.


"Cette médaille vaut de l'or pour la Réunion"

Avec cinq surfeurs en demi-finales lors de la dernière journée, la France était en tête du classement général samedi soir, mais rien n’était fait. Après neuf jours de compétition, tout s’est finalement joué dans une finale à suspens sur la dernière vague avec le Réunionnais Colin Doyez.

"J’aurais voulu de l’or mais je suis tellement content d’avoir cette médaille de bronze, confie-t-il. Les vagues étaient très difficiles à surfer, je suis heureux de ramener cette médaille. Un mot pour la Réunion : je suis fier d’être Réunionnais et j’espère que vous serez fiers de moi".

"Après tout ce qu'on a traversé, cette médaille vaut de l'or pour toute la Réunion",
a ajouté Patrick Florès, entraîneur national.


Tahiti prend la 8e place

Les performances des surfeurs Tahitiens ont également été remarquables. Ils finissent à la 8e place au classement général. A quatre ans des Jeux Olympiques de Tokyo-2020, où le surf fera son entrée, et à neuf mois des championnats du monde des nations 2017 à Biarritz, l’avenir est prometteur pour les Bleus. 
Publicité