publicité

Un Tahitien parmi les victimes de l'attaque au couteau à Paris

Un Polynésien prénommé Tuhiti figure parmi les sept blessés après l’attaque au couteau à Paris dimanche soir. L’agresseur, un homme a priori de nationalité afghane, a été maîtrisé par des témoins qui lui ont jeté des boules de pétanque. Blessé légèrement, Tuhiti a été témoin de la scène.

Les faits ont eu lieu sur le quai de Loire, dans le 19e arrondissement de Paris, dans la soirée du 9 septembre 2018. © (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)
© (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP) Les faits ont eu lieu sur le quai de Loire, dans le 19e arrondissement de Paris, dans la soirée du 9 septembre 2018.
  • La1ère avec Polynésie la 1ère
  • Publié le
Tuhiti a été frappé par la violence du drame. Sur RTL, le jeune tahitien raconte l'attaque au couteau qui s'est produite ce dimanche 9 septembre. Tuhiti sortait du cinéma avec sa compagne aux alentours de 23h, le long du Bassin de la Villette (19e arrondissement) lorsqu'il a vu cet homme sortir de nulle part et frapper une femme à côté d'eux avec une barre de fer.
 

En transe

Tuhiti a alors poursuivi l'assaillant et tenté de le désarmer. Mais ce dernier a jeté sa barre de fer et "sorti un couteau". "C'est à ce moment-là que j'ai été blessé." Puis, il raconte la suite qui se déroule sous ses yeux.

L'agresseur "a vu un homme passer le long de la rue. Il lui a donné un coup de couteau dans le dos. Il avait l'air d'être en transe. S'il voyait quelqu'un qui ne faisait pas attention, il le frappait à la tête avec la barre de fer ou lui donnait un coup de couteau. Il essayait clairement de tuer un maximum de gens".


Enquête

Les sept blessés ont été transportés à l'hôpital, dont 4 en état d'urgence absolue. Le suspect a quant à lui été poursuivi et maîtrisé par des passants. Certains lui ayant lancé des boules de pétanque. Il a finalement été interpellé par la BAC (Brigade Anti Criminalité). Selon les premiers éléments, il s'agirait d'un homme de 31 ans d'origine afghane. Mais à ce stade, la piste terroriste n'est pas privilégiée. Une enquête est ouverte pour "tentative d'homicides volontaires".
 

Réactivité

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a salué "la grande réactivité et le courage dont ont fait preuve plusieurs citoyens [...] Grâce à leur intervention, l'auteur des tentatives d'homicides a pu être maîtrisé avant son interpellation très rapide par les fonctionnaires de police de la BAC locale." 1 536 651 753

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play