Tara Pacific : sur la piste des coraux qui vieillissent bien

sciences
Tara Pacific, expédition au cœur des récifs coralliens
Tara Pacific, expédition au cœur des récifs coralliens ©DR
Tara va lancer ce samedi une vaste expédition pour étudier de près les coraux pendant deux ans et demi. Des escales vont avoir lieu en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie. Les chercheurs vont étudier l’impact du changement climatique, mais aussi le secret de la longévité des coraux. 
Deux ans et demi à sillonner le Pacifique, la mission Tara Pacific va collecter un nombre considérable de données sur les récifs coralliens. La goélette qui appartenu à l'explorateur Jean-Louis Etienne va faire escale en Polynésie (4 octobre au 6 novembre), à Wallis et Futuna (7 au 26 décembre) et l'année prochaine en Nouvelle-Calédonie.  

Menaces

L’heure est grave : 20% des coraux sont menacés de disparition d'ici à moins de 40 ans. Les causes sont multiples : le changement climatique, l'acidification des océans, la pollution et la construction d’infrastructures portuaires. A cela s’ajoute le phénomène El Niño qui provoque de brutaux changements de température des eaux entraînant le blanchissement des coraux, voire leur mort si le stress se prolonge.
 

Adaptation de certaines espèces

Ces phénomènes sont désormais connus et cette expédition permettra d’affiner les données et peut-être même de prévoir l’avenir. Tara va mener une étude précise sur trois espèces de coraux et un poisson, le poissan bagnard que l'on trouve partout dans le Pacifique. On sait maintenant que certaines espèces de coraux s’adaptent au changement climatique, tandis que d ‘autres auront bien du mal à passer le 21ème siècle. La planète abrite au total 1 500 espèces de coraux. Ces animaux vivent en symbiose avec une algue. Ils sont également entourés de virus et de bactéries. 

Secret de longévité

Autre intérêt de cette expédition et non des moindres : Tara va s’intéresser à la biologie des récifs pour des applications en recherche médicale. Certaines colonies coralliennes peuvent vivre jusqu'à 4 000 ans. Cette longévité "biblique" intéresse les chercheurs et en particulier l'Université de Nice avec laquelle collabore Tara Pacific. Regardez ce reportage de France Ô : 
©la1ere

Vivre longtemps et bien

Pour comprendre cette longévité de certaines espèces de coraux, les scientifiques vont s'intéresser à leurs "télomères, cette partie du chromosome qui a tendance à se dégrader au cours de la vie chez l'homme", précise Serge Planes, directeur scientifique de Tara Pacific. Certains coraux ont une capacité à vivre longtemps et bien, alors qu’ils sont soumis à de fortes pressions. Ce mystère, si les chercheurs parviennent à le comprendre, pourrait permettre de faire des découvertes très intéressantes.  
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live