Tempête Fiona : un mort, 23 personnes secourues, la Guadeloupe se réveille sous les eaux

cyclones
Carte satellite position tempête tropicale Fiona (16 septembre 2022). ©Météo France Martinique
La tempête Fiona a traversé l'archipel dans la nuit de vendredi à samedi, entraînant l'équivalent de plusieurs mois de pluies et d'importantes inondations. Une personne est morte, emportée avec sa maison. 23 personnes ont été secourues par les pompiers.

Le corps d'une personne a été retrouvé par les secours ce samedi matin Elle était dans sa maison qui a été emportée par les eaux, a confirmé le préfet de région. La victime était à Rivière des Pères, à Basse-Terre, un quartier très impacté par les fortes pluies.

Depuis le début de la tempête, les pompiers ont reçus 630 appels et ont réalisé 130 interventions. A 5h30 (11h30 heure locale), 23 personnes ont été secourues. 

"Nous envisageons d'engager des équipes spécialisées de recherche, avec des chiens, dès le lever du jour", précise le colonel Frédéric Lhomme, directeur départemental adjoint des pompiers de Guadeloupe.

Une maison emportée

"On a beaucoup de reliefs aux abords de Basse-Terre. De très fortes précipitations qui durent depuis plusieurs heures convergent dans des cours d'eau complètement saturés qui débordent", explique Frédéric Lhomme.

En Sud Basse-Terre, des habitations inondées ont ainsi été évacuées en cours de nuit dans les communes de Basse-Terre, Baillif et Vieux Habitant, a-t-on aussi appris de source préfectorale.

Sur Grande-Terre, l'autre île majeure, la zone de Pointe-à-Pitre est aussi concernée par d'importants cumuls, avec jusqu'à 122 mm de pluie mesurés en 24 heures. Des précipitations et des inondations filmées par les habitants et relayées sur les réseaux sociaux par un journaliste de Guadeloupe La 1ère :

Certains habitants ont témoigné de coupures de courant ou de réseau Internet. Plusieurs abris ont été ouverts un peu partout dans l'archipel. 

Un mois de pluie

Sixième système tropical de la saison sur le bassin atlantique, la tempête Fiona, qui s'est formée jeudi au centre de l'océan, "a traversé l'archipel guadeloupéen en soirée, elle est à présent en mer des Caraïbes et se dirige vers Montserrat", une île britannique située à 50 km au nord de la Guadeloupe, a précisé Météo-France dans son bulletin de 00h heure locale (6h à Paris).

Si Fiona "continue de s'évacuer lentement" vers l'ouest et la mer des Caraïbes ce samedi, les Guadeloupéens n'en ont pas fini avec elle, prévient Météo-France: les fortes précipitations "devraient perdurer dans tout le nord des Petites Antilles au cours des prochaines 18 heures".

L'un des derniers relevés de Météo-France indiquait jusqu'à 181 mm de pluie en 24 heures en Basse-Terre, soit l'équivalent de plus d'un mois de pluie. Des vents en rafales étaient prévus "jusqu'à 100/120 km/h" en Guadeloupe au cours de la nuit et de nombreuses averses fortes et orageuses étaient prévues jusqu'à la mi-journée. 

L'archipel à l'arrêt

Des routes ont été fermées à la circulation depuis 19h ce vendredi pour éviter des accidents. Idem du côté des aéroports : le trafic aérien ne reprendra qu'en fonction des conditions météorologiques, ont prévenu les autorités.

Toutes les écoles de Guadeloupe avaient fermé dès vendredi à midi.

Toutes les activités du week-end - telles les compétitions sportives ou les journées du Patrimoine - ont été annulées ou reportées en raison de l'arrivée de la tempête.

Le préfet de Guadeloupe a d'ailleurs placé l'archipel en vigilance rouge aux fortes pluies et aux orages et en vigilance orange pour vague submersion et vent violent. Il a incité fortement la population à éviter tout déplacement et à rester chez soi, comme le montre ce tweet :

Le 16 septembre est la date anniversaire du cyclone Hugo, ouragan de catégorie 5 qui avait dévasté l'île en 1989.

Après la Guadeloupe, ce sont les Grandes Antilles qui voient la menace Fiona se préciser : le centre américain de surveillance des ouragans (NHC), situé à Miami, a indiqué envisager la requalification de la tempête en cyclone "au fil de son déplacement vers Porto Rico ce (samedi) soir tard et dimanche", puis vers Haïti en début de semaine prochaine.