Tennis : à Indian Wells, Monfils sort Medvedev, qui va rendre sa place de numéro un mondial à Djokovic

tennis
Monfils domine Medvedev à Indian Wells
Monfils domine Medvedev à Indian Wells ©CLIVE BRUNSKILL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA
Daniil Medvedev, nouveau numéro un mondial et parmi les grands favoris du Masters 1000 d'Indian Wells, a été éliminé dès le troisième tour du tournoi californien, renversé 4-6, 6-3, 6-1 par le Français Gaël Monfils lundi.

Le Russe Medvedev, qui étrennait sa place au sommet de la hiérarchie mondiale, va la perdre dès lundi prochain, au profit du Serbe Novak Djokovic, absent de Californie car non vacciné contre le covid et de fait non autorisé à se rendre aux Etats-Unis.


Face à Medvedev, à qui Indian Wells ne réussit décidément pas, puisqu'il n'y a jamais passé les 8e de finale, Monfils a crânement joué sa chance malgré la perte du premier set, durant lequel son adversaire semblait alors bien réglé en défense, renvoyant à peu près toutes les balles.

Le show Monfils

Mais pendant que la terre tremblait brièvement à 3,1 sur l'échelle de Richter tout près d'Indian Wells, un autre léger séisme se préparait dans le tournoi. Car le joueur antillais est monté en intensité dans la deuxième manche, tout en changeant de rythme avec des montées à la volée, des amorties et même des services à la cuillère, le deuxième poussant le Russe à la faute, pour égaliser à une manche partout. Et le public, fan de ce pourvoyeur de "showtime" qu'est Monfils, d'exulter.

La colère de Medvedev

Les spectateurs n'en ont pas fini avec le spectacle, car après un passage aux toilettes des deux joueurs - plus long pour Medvedev (six minutes environ) -, Monfils a continué à prendre l'ascendant en variant toujours autant ses coups, tandis que son rival, coupable d'une énième faute directe, ce dont il a peu l'habitude, fracassait sa raquette au sol, écopant d'un avertissement.

La suite vit Monfils ne jamais desserrer l'étau, jouant juste et fort quand il le fallait, pour s'offrir au bout de 2h07 la deuxième victoire de sa carrière sur un N.1 mondial après celle remportée en 2009 contre Rafael Nadal.
Il affrontera en 8e de finale un autre Espagnol, Carlos Alcaraz (N.19), qui a étrillé 6-2, 6-0 son compatriote Roberto Bautista (N.15).