Test obligatoire : la piqûre de rappel du ministère des Outre-mer

coronavirus
Test obligatoire avant de se rendre dans les Outre-mer
©ARTHUR NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS VIA AFP

En cette période de fêtes où de nombreux voyageurs choisiront une destination Outre-mer, le ministère des Outre-mer rappelle dans un communiqué l’obligation de réaliser un test Covid-19 dans les 72h avant le départ. 

Depuis le mois de juillet 2020, les voyageurs qui souhaitent se rendre depuis l'Hexagone vers les Outre-mer doivent présenter un test Covid19 négatif réalisé dans les 72h avant le départ. Soucieux de limiter au maximum la circulation du virus, le ministère des Outre-mer rappelle cette obligation dans un communiqué en dâte du 24 décembre en indiquant que "les contrôles seront systématiques". 

Le test négatif doit être présenté à l’embarquement des vols vers les Outre-mer et doit être, de préférence, un test PCR négatif datant de moins de 72 heures. A défaut, les voyageurs pourront présenter un test antigénique négatif, sensible au variant VUI-2020-12-01 du virus SARS-CoV-2 (précision apportée par le décret du 23 décembre 2020), dont la liste a été publiée sur le site du ministère français des Solidarités et de la Santé. "Ce décret du 23 décembre permet de tenir compte du développement très rapide au Royaume-Uni de ce variant", indique le ministère des Outre-mer", précise le ministère.  

Pour éviter toute mauvaise surprise et prendre son avion en toute sérénité, il est également recommandé de "venir à l'aéroport en étant déjà en possession de son test RT-PCR ou antigénique sensible au variant VUI-2020-12-01 réalisé en ville".

Des centres de dépistage permettent d'effectuer le test directement à l'aéroport de Paris-Orly ou de Paris-Charles de Gaulle, mais il est obligatoire de prendre rendez-vous en ligne, et pour ceux qui sont dans cette obligation de faire le dépistage à l'aéroport le jour même du vol, il faut compter 2 heures entre l'arrivée au centre de dépistage et la remise du résultat. 

Le ministère des Outre-mer invite enfin les voyageurs à se renseigner en amont sur le site internet de la préfecture ou du haut-commissariat sur les restrictions sur place afin de lutter contre l’épidémie de la Covid-19.