publicité

Un essai de vaccin contre le virus du Chikungunya lancé en Martinique

Le Centre hospitalier universitaire de la Martinique (CHUM) va participer, début juillet, à un programme de recherche pour "proposer une solution durable contre le virus du Chikungunya". Il recherche 50 volontaires.

Les professionnels de santé recherchent entre 20 et 50 volontaires pour tester un vaccin contre le chikungunya © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Les professionnels de santé recherchent entre 20 et 50 volontaires pour tester un vaccin contre le chikungunya
  • La1ère.fr avec AFP
  • Publié le
Le Centre hospitalier universitaire de la Martinique (CHUM) va participer, début juillet, à un programme de recherche. L’objectif : "proposer une solution durable contre le virus du Chikungunya".

Dénommé "essai VRC 704", ce programme de tests cliniques a été mis au point par des chercheurs américains du National Institute of Health aux Etats-Unis. Il vise à tester le vaccin sur des personnes n'ayant pas encore contracté la maladie du Chikungunya.

Recherche 50 volontaires

Les responsables en charge de cet essai au CHUM recherchent cinquante volontaires en bonne santé et âgés de 18 à 60 ans. Douze visites étalées sur une période de 18 mois sont prévues dans le cadre de ce programme.

Le lancement du programme "essai VRC" est prévu pour le "début du mois de juillet" 2016.

D’autres îles des Caraïbes concernées

D'autres îles des Caraïbes qui avaient été touchées entre 2013 et 2014 par une épidémie de Chikungunya y participent également. C'est le cas de Porto-Rico, de la République dominicaine, d'Haïti et de la Guadeloupe.

Fin janvier 2016, le centre hospitalier universitaire de Pointe-à-Pitre/les Abymes avait également fait appel à cinquante volontaires dans le cadre de ce même programme de test du vaccin.

En 2013 et en 2014, la Guadeloupe et la Martinique avaient été touchées par une épidémie de Chikungunya. La maladie transmise par le moustique provoque de fortes fièvres et des douleurs articulaires souvent invalidantes. Certains symptômes peuvent parfois être ressentis par les patients durant une longue période.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play