Un livre sur les essais nucléaires en Polynésie et du bon son à découvrir dans les sorties de la semaine (12/02/21)

sorties de la semaine
Sorties de la semaine (12/02/21)

Les vidéos du batteur Arnaud Dolmen; le désespoir du chanteur Kessy Mac Queen; la reprise du roi lion du Dj Myke One; et le livre Toxique qui revient sur les conséquences sous-évaluées des effets nucléaires en Polynésie française : voici l'actualité de la semaine (12/02/21) 

Musique

Arnaud Dolmen et ses grooves. (Jusqu’au 22 mars sur Youtube). Avec ses vidéos, le batteur Arnaud Dolmen rend hommage aux artistes et aux courants musicaux qui ont pu l’influencer tout au long de sa carrière. Outre le gwo-ka, le zouk et le bélé, le Guadeloupéen nous fait partager sa curiosité pour le maloya ou le rara d’Haïti, ainsi que son admiration pour Tony Allen, Alain Jean-Marie, etc.. C’était une demande de ses fans : Arnaud Dolmen a pu l’exaucer, compte-tenu de la situation actuelle. C’est aussi pour lui sa forme de résistance afin de "rebrancher la culture"  et de garder le contact avec le public. Le batteur a aussi profité de l’arrêt forcé des concerts pour écrire la musique du documentaire Camarade Jean de Franck Salin. Il a par ailleurs co-signé celle du film politique d’Amandine Gay, Une histoire à soi.  

 

Kessy Mc Queen : 2020 annus horribilis. "2020 devait être mon année. Pas mal de tournées étaient programmées. Bien sûr, tout a été annulé. Et pour moi, c’est un choc émotionnel. En plus, avec cette pandémie, c’est comme si on m‘avait enlevé ma liberté." Après s’être fait connaitre en chantant dans les rues de Paris et Toulouse, le chanteur non-voyant Kessy Mac Queen, 34 ans, pensait embrayer sur une carrière professionnelle. Son manager, Driss El Hardouni raconte : "En mai 2020, on devait signer chez Sony. A cause de la pandémie tout a été arrêté. Du coup, on a sorti en autopromo, l’album « Dream the dream » de 14 titres, distribué par TuneCore." Dans la foulée, Kessy devait entamer une grosse tournée en France, en Angleterre, en Allemagne et au Luxembourg. Là encore, tout est tombé à l’eau. "Aux Etats-Unis, un tourneur souhaitait travailler avec nous. C’est en stand-by." Aujourd’hui, le chanteur ne bénéficie quasiment d’aucune rentrée d’argent. Et celui investi par son manager a été ruiné par la pandémie. Driss résume : "Nous sommes tous les deux à la rue. Sans aides de l’état. 2020 devait être une renaissance, la covid en a décidé autrement." C’est pourquoi, ils ont créé une cagnotte. Né à Saint-Lucie, élevé en partie en Martinique, Kessy avait commencé à chanter aux Antilles avant de poursuivre dans l’Hexagone, dans la rue. Les vidéos devenues virales lui ont valu son petit succès d’estime. Mais ensuite, le néant. A cause du virus.

Lien pour la cagnotte : Aidez l’artiste non voyant “Kessy Mac Queen”

 

Clip

Dj Myke One. Reprise du roi lion. Avant la pandémie et le confinement, Myke One donnait des cours de zouk et de kizomba. Il était aussi Dj. Ses activités en sommeil, le Martiniquais a rebondi en sortant, en avril 2020, un premier album de reprises (ou cover) de 16 titres, avec des chanteurs amateurs, album intitulé French Kiss. Il s’agissait de chansons pour ses élèves danseurs. Ces jours-ci, il présente sa cover du Roi Lion, qui annonce le volume II de French Kiss. "Dans le premier volume, il y avait un remix de la chanson d’Amir (ndlr, qui a représenté la France au concours de l’Eurovision en 2016). Les gens ont bien accroché. Et là, ils réagissent de la même façon à la reprise du roi lion."  Myke One va écrire les paroles de 3 titres pour se raconter. Le reste de l’album (une quinzaine de titres) intègrera des remix et des covers. Il devrait sortir d’ici deux mois. En parallèle, lui qui est basé à Béziers, a repris ses cours particuliers de danse. "Ca marche à fond. J’ai le statut d’enseignant culturel, donc pas de problème de légalité. Et dans le sud, il y a plein de soirées et d’après-midi clandestines." Après la culture, c’est le divertissement qui s'avère être un bien essentiel.

Livres

Toxique de Sébastien Philippe et Tomas Statius (Editions P.U.F, mars 2021). 110.000 personnes potentiellement touchées par le nuage atomique en 1974 à Tahiti ? L’exploitation de 2.000 pages d’archives déclassifiées en 2013, croisées avec les données météorologiques de l’époque remodélisées mettent au jour les conséquences sanitaires et environnementales de l’essai de 1974. Dans "Toxique", les auteurs, Tomas Statius et Sébastien Philippe, qui ont enquêté pendant deux ans, démontrent que cet essai atomique secret, nom de code « Centaure », reste un échec dont les effets dévastateurs ont été sous-évalués, notamment en ce qui concerne le nombre de personnes contaminées. A ce jour, la commission Civen (Comité d’Indemnisation des Victimes des Essais Nucléaires) a indemnisé un peu plus de quatre cents de victimes, loin des 110.000 potentielles. Au total, entre 1966 et 1996, la France a procédé à 193 essais nucléaires en Polynésie française.

Toxique de Tomas Statius et Sébastien Philippe

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live