Un père de famille antillais tué de trois balles dans la tête à Gonesse dans le Val d'Oise

faits divers
Brassard police
Illustration ©Fred de Noyelle / Godong / Photononstop
Le quartier de la Fauconnière à Gonesse, dans le Val d'Oise, est sous le choc après le meurtre ce mercredi d'un père de famille d'origine antillaise. Il a été exécuté de trois balles dans la tête. Les tueurs ont pris fuite.
Les tueurs sont passés à l’action alors que la victime avait rendez-vous sur le parking avec une autre personne raconte le journal Le Parisien. L'homme a stationné son véhicule juste à côté de celui qu’il doit rencontrer et qu’il rejoint en prenant place sur le siège passager. Quelques instants plus tard, un autre véhicule arrive dans la rue et s’arrête. Deux hommes sont à bord. Selon les premiers témoignages recueillis, le conducteur reste au volant alors que son passager descend et se dirige vers le véhicule de la victime.

L'homme ouvre le feu, regagne sa voiture et démarre en trombe. Le père de famille, originaire des Antilles, a reçu trois balles dans la tête, peut-être une quatrième dans le dos précise Le Parisien. Les deux hommes mettent ensuite le feu à leur véhicule pour ne laisser aucune trace. Une autre voiture les attend. Ils disparaissent.

Le procureur, Yves Jannier, s’est rendu sur place très rapidement et ne s'est pas prononcé sur le mobile de l'assassinat. L'homme abattu avait aussi eu affaire à la justice et avait été condamné il y a six ans pour son implication dans un trafic de cocaïne avec la Martinique. Il avait écopé de trois ans de prison à Pontoise. L'enquête a été confiée à la brigade criminelle de la DRPJ Versailles.

La victime, âgée de 38 ans, était le père de deux jeunes enfants, âgés de 1 et 3 ans. Il avait ouvert il y a quelques années un salon de coiffure à Arnouville dans le Val d'Oise et depuis peu un petit restaurant.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live