Vaccin : face à l’urgence, Serge Romana et 34 scientifiques d’Outre-mer brandissent la pédagogie

coronavirus
Serge Romana
©SR
Dans une tribune publiée le 2 août, 35 scientifiques ultramarins appellent leurs compatriotes à se faire vacciner pour tenter d’endiguer l’épidémie, particulièrement virulente aux Antilles.

L’urgence est terrible", alerte Serge Romana. Le professeur en génétique fait partie des 35 scientifiques ultramarins signataires d’une tribune pour exhorter les populations antillaises à se faire vacciner. “Aujourd’hui en Martinique la morgue est saturée, les hôpitaux sont pleins à plus de 150%, il y a des transferts en France hexagonale. Ça ne peut plus durer”, martèle Serge Romana

Une action pédagogique
Il y a eu une épidémie de choléra en 65-66 en Guadeloupe qui a tué beaucoup de personnes. A l’époque il n’y avait pas de vaccin, il n’y avait rien donc les gens mourraient. On a les moyens aujourd’hui de pouvoir éviter cette catastrophe. Il faut donc expliquer qu’il faut se vacciner”, détaille-t-il. “Expliquer”. Un mot au cœur de la démarche du groupe de scientifiques qui, pour combattre le sentiment antivax, brandissent la pédagogie . Avec cette tribune et différentes actions médiatisées, ils la placent au cœur de leur action pour lutter contre les "fake news" et les “idées préconçues”.
 

Nous essayerons d’être le plus pédagogue possible pour les protéger eux-mêmes et protéger leur famille.
-Serge Romana


Dans la grande majorité des cas, il existe une population qui ne comprend pas quelque chose de compliqué à comprendre. Parce qu’un virus, on ne le voit pas et l’ARN on ne connaît pas, parce que ce sont des choses compliquées. Mais nous avons les ressources pour pouvoir expliquer ça simplement”, assure le généticien.
 

On va expliquer en quoi il est fondamental que la grande majorité de la population soit vaccinée non seulement pour qu’on puisse reprendre notre vie d’avant mais aussi éviter l’apparition d’autres variants qui peuvent être compliqués à soigner. On va expliquer qu’aujourd’hui, cette épidémie tue les gens non-vaccinés.
-Serge Romana

 

S’il le faut, après des passages à télévisés, nous irons où ils nous demanderont de venir, dans les associations, les clubs de foot… Nous irons là où il faudra”, assène Serge Romana avant de conclure : “nous sommes en guerre contre le virus, et cette guerre passe par la compréhension”.